16/02/2018 12:00
À l’occasion du Têt traditionnel 2018 (Année du Chien), Le Courrier du Vietnam présente quelques grands hommes qui ont façonné l’histoire du pays nés sous le signe du Chien : personnalité politique, général militaire, professeur, scientifique ou avocat.
>>Des célébrités nées sous le signe du Coq

Lý Thái Tô (974-1028)

La statue de Lý Thái Tô, située à côté du lac de l’Épée restituée, au cœur de Hanoï.
Photo : Hoàng Phuong/CVN
Lý Thái Tô (Lý Công Uân à sa naissance) est né en 974 dans le village de Cô Pháp, Dình Bang, Tu Son, province de Bac Ninh (Nord), et mort en 1028.

Il fut le roi du Dai Cô Viêt, ancien nom du Vietnam. Son règne dura 19 ans, de 1009 à 1028. Lý Thái Tô est le fondateur légendaire des Lý qui fut l’une des trois plus grandes dynasties vietnamiennes. Il succéda à Lê Ngoa Triêu, de la dynastie des Lê antérieurs, un empereur cruel et sadique détesté par le peuple, et dont le fils, encore enfant, fut écarté du pouvoir pour y installer Lý Thái Tô. Le parti qui porta ce dernier au pouvoir était d’influence bouddhique, ce qui eut une grande influence sur la politique des Lý.

Après son ascension au trône, Lý Công Uân baptisa son ère "Thuân Thiên" signifiant "Volonté divine". Son titre royal devint Lý Thái Tô et la première année de son règne se passa à Hoa Lu, province septentrionale de Ninh Binh.

Il est célèbre pour avoir chassé l’envahisseur chinois du Dai Cô Viêt. En 1010, il donna l’ordre de transférer la capitale Thang Long sur l’emplacement actuel de Hanoï. Thang Long restera la capitale jusqu’au XIXe siècle.

Une esquisse de Trân Hung Dao. Photo : CTV/CVN
Trân Hung Dao (1226-1300)

Trân Hung Dao (Trân Quôc Tuân à sa naissance) est un général vietnamien de la dynastie des Trân (XIIIe siècle - début du XVe siècle).

Il commanda les armées du Dai Viêt, le Vietnam actuel, qui repoussèrent trois invasions mongoles majeures au XIIIe siècle. Ses multiples victoires sur la dynastie Yuan sous Kubilai Khan sont considérées parmi les plus grandes prouesses militaires de l’histoire vietnamienne.

Les forces de la dynastie mongole Yuan ont réussi sur terre, mais ont beaucoup souffert de la chaleur et de la maladie. En plus de ces facteurs, l’inexpérience de la guerre navale en 1287 les rendait incapables d’occuper définitivement le pays. En 1288, la flotte des Yuan-Mongols fut détruite par l’armée des Trân, commandée par le général Trân Hung Dao, à la bataille de Bach Dang, lors de la troisième invasion mongole du Vietnam. La rivière Bach Dang traverse les districts de Yên Hung (Quang Ninh) et de Thuy Nguyên (Hai Phong) au Nord avant d'atteindre la mer. Ce fut là qu’eut lieu en 938 la bataille commandée par Ngô Quyên - le premier roi des Ngô - qui opposa les Vietnamiens aux Han du Sud, mettant fin à 1.000 ans de domination chinoise.

Nguyên Công Tru (1778-1858)

Temple dédié à Nguyên Công Tru dans le district de Kim Son, province de Ninh Binh (Nord).
Photo : ST/CVN

Né en 1778 dans le village d’Uy Viên, province centrale de Hà Tinh, Nguyên Công Tru fut un militaire, un poète et un grand mandarin des Nguyên (1802-1945), la dernière dynastie impériale du Vietnam. Les révoltes qu’il réprima lui permirent de mettre ses talents de stratège au service de l’empereur Minh Mang (1791-1841) qui, pour le récompenser de ses victoires, le hissa au rang de vice-ministre (2e grade). En 1828, il fut nommé Doanh Diên Su, mandarin chargé de la mise en valeur des terres en friche au Nord du Vietnam. Il lança alors de grands travaux pour dessaler la terre et irriguer les rizières dans les provinces de Nam Dinh, Quang Yên, Thai Binh, Ninh Binh.

Parallèlement à sa carrière d’administrateur, Nguyên Công Tru est connu pour son œuvre poétique et ses poèmes-chants dans lesquels il loue les vertus du ke si (type de l’honnête homme confucéen) où l’on peut retrouver l’influence ésotérique du Yi King.

Ta Quang Buu (1910-1986)

Le vice-ministre vietnamien de la Défense, Ta Quang Buu (assis à droite), et le général français Henri Delteil signent en juillet 1954 les accords de Genève, marquant la fin de la guerre d’Indochine.
Photo : Wikipédia/CVN

Ta Quang Buu est né en 1910 dans le district de Nam Dàn, province centrale de Nghê An, et mort en 1986 à Hanoï.

Professeur et scientifique, Ta Quang Buu fut une pièce essentielle pour le secteur des sciences techniques et de la technologie militaire du Vietnam. Ancien ministre de la Défense, et de l'Enseignement supérieur et professionnel de la République démocratique du Vietnam, député de la Ire à la VIe législatures de l’Assemblée nationale (1946-1981), de nombreux Ordres lui furent remis pour ses contributions.

En 1996, Ta Quang Buu se vit décerner à titre posthume le Prix Hô Chi Minh, un des plus prestigieux du pays, pour ses ouvrages de présentation des sciences et techniques modernes au service de la 2e guerre au Vietnam. Des rues portent aujourd’hui son nom à Hanoï, Quang Ninh (Nord), Dông Hoi, Huê, Dà Nang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville (Sud), mais également un prix des scientifiques du Vietnam.

Nguyên Huu Tho (1910-1996)

Nguyên Huu Tho (centre) et la délégation du gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud-Vietnam à une conférence de haut rang du Mouvement des non-alignés en Algérie, en septembre 1973.
Photo : Archives/CVN

Nguyên Huu Tho, homme politique et avocat, est né en 1910 à Long An (Sud), et mort en 1996 à Hô Chi Minh-Ville.

Au début des années 1930, il retourna au Vietnam après avoir terminé ses études en droit en France.

En 1962, il devint président du Front de libération nationale du Sud-Vietnam. De 1976 à 1980, il assuma le poste de vice-président, puis de président par intérim de 1980 à 1981 de la République socialiste du Vietnam. Dans sa carrière politique de 1981 à 1994, Nguyên Huu Tho fut vice-président du Conseil d’État, président de l'Assemblée nationale et du Front de la Patrie.

En 1993, il se vit décerner l’Ordre de l’Étoile d’or, le plus noble du Vietnam.

Des rues portent son nom à Hanoï, Diên Biên Phu (Nord), Dà Nang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville (Sud).

Archives/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Le festival d'automne de Bat Xat 2018 débute à Lào Cai Le deuxième festival d’automne de Bat Xat s’est ouvert dimanche 19 août dans la commune de Muong Hum, district de Bat Xat, province septentrionale de Lào Cai.