19/10/2018 01:24

>>Chine: neuf morts après le passage du typhon Rumbia dans l'Est et le Centre
>>Inondations au Japon: 199 morts, une gestion du risque à revoir

Les fortes pluies qui ont frappé le Nicaragua ce mois-ci ont causé au moins six morts, ont rapporté mercredi 17 octobre les médias locaux. Selon la Croix-Rouge nicaraguayenne, 496 foyers ont été évacués de la province septentrionale de Matagalpa, de la province occidentale de Leon et de la province centrale de Boaco lors des 24 dernières heures. Mercredi également, les travailleurs de la Croix-Rouge ont retrouvé le corps d'un homme identifié comme Stanislao Rivera, a déclaré le directeur de cette organisation, Auner Garcia. Rivera était porté disparu depuis mardi matin 16 octobre et sa mort a porté à six le nombre total de décès dus aux pluies. Ces derniers jours, la Croix-Rouge a envoyé 208 volontaires pour porter secours aux victimes, a précisé M. Garcia. "Nous avons mené ces efforts de concert avec les autorités locales et la Défense civile", a-t-il poursuivi. Mardi 16 octobre, le gouvernement nicaraguayen a lancé une alerte rouge, soit le plus haut niveau d'alerte, pour les six provinces proches du Pacifique et deux régions situées le long de la mer des Caraïbes. Mardi également 16 octobre, le Centre national des Ouragans (NHC) de Miami a annoncé la formation d'une zone de basse pression dans la région Pacifique du Nicaragua, avec une probabilité de 90% de devenir une tempête tropicale dans les cinq jours à venir. Le système dépressionnaire produit déjà des précipitations, selon les experts. Mardi 16 octobre, les autorités nicaraguayennes ont évacué quelques 800 personnes de la province de Matagalpa en raison de la crue d'une rivière. Les autorités ont déclaré que les pluies pourraient durer au moins 48 heures.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.