30/08/2020 11:41
La baie de Ha Long, dans la province de Quang Ninh, a été reconnue patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994 et 2000. Ce site, élu en 2011 une des sept nouvelles merveilles de la nature, possède de nombreuses grottes dont chacune a sa propre beauté.
>>Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh
>>Insider : la baie de Ha Long classée parmi les 50 plus belles merveilles naturelles

Thiên Cung est l’une des plus belles grottes de la baie de Ha Long.

Thiên Cung

La grotte de Thiên Cung (Palais Céleste) est située sur l’île de Dâu Gô, à 25 m au-dessus du niveau de la mer.

Après avoir franchi la porte étroite, la grotte s’ouvre sur une salle rectangulaire de 130 m de long. En son centre, quatre piliers naturels supportent le "toit du paradis". De leur base à leur sommet, ces piliers semblent représenter des scènes vivantes : oiseaux, poissons et tableaux de la vie quotidienne. Sur les murs, une fresque engravée au fil des âges offre le spectacle de constellations de fées qui dansent et chantent en l’honneur d’un mariage. Le vent résonne dans les entrailles de la terre et rappelle les sons rythmés des fêtes villageoises, tandis que la voûte immense et les stalactites bleutées plongent le visiteur dans un monde merveilleux.

Dans la dernière salle, un ruisseau coule doucement toute l’année et trois petits étangs d’eau claire et limpide reposent paisiblement. Un sentier étroit nous mène hors de la grotte.

Mê Cung

La grotte de Mê Cung (Labyrinthe) se trouve sur une île nommée Lom Bo, à environ 2 km au sud-ouest de l’île de Ti Tôp, à 25 m au-dessus du niveau de la mer. De loin, son entrée s’apparente au toit d’une maison incrustée dans les côtés de l’île.

Après s’être faufilé dans une étroite fissure n’autorisant le passage que d’une seule personne à la fois, Mê Cung s’ouvre comme un paradis souterrain composé de nombreuses petites pièces rocheuses exceptionnellement sophistiquées qui abritent les beaux motifs de statues, des stalactites colorées qui tombent du plafond et des lions de pierre.

La grotte est sèche et bien aérée. Le plafond de son entrée est composé d’une couche de coquillages semi-fossilisés qui atteignait autrefois une épaisseur de 1,2 m. En explorant la grotte, les spéléologues y ont également découvert des animaux fossilisés. Le nom évocateur de Mê Cung se distingue des nombreuses grottes de la baie de Ha Long non seulement par sa beauté mais aussi grâce à la découverte archéologique importante qui y a été faite. En effet, les scientifiques ont trouvé plusieurs monticules de coquillages d’eau douce et les restes fossilisés d’animaux sur le sol de la grotte datant de l’époque préhistorique, faisant preuve que ce site était occupé et que ses habitants utilisaient les ressources de la baie pour se nourrir. Sur l’île, les nombreux arbres anciens teintent d’un vert luxuriant l’entrée de la grotte.

Trinh Nu

Grotte de Trinh Nu, sur l’île de Bô Hon.

La grotte de Trinh Nu (Vierge) est placée sur l’île de Bô Hon, à plus de 3 km au sud-est de la grotte de Sung Sôt et à 15 km au sud de la plage de Bai Chay. Pour les pêcheurs, cette grotte est une seconde maison, mais pour les plus jeunes, elle est le symbole de l’amour véritable et un lieu romantique où échanger ses vœux d’amour. En pénétrant dans la grotte, on fait la rencontre avec la statue d’une femme aux cheveux longs, couchée et tournée vers la mer. Le regard triste, elle semble attendre quelqu’un sans espoir.

La mystérieuse légende d’amour n’est pas le seul intérêt de la grotte qui, par ailleurs, est l’une des reliques archéologiques de la baie de Ha Long. En 2000, les archéologues ont découvert les vestiges d’une occupation datant de la préhistoire avec des traces telles que des cendres ainsi que des fragments d’os et de pierre. En 2010, ils ont  également trouvé les vestiges de quais en céramique enfouis devant la grotte de Trinh Nu avec de nombreux morceaux de porcelaine, de vaisselle et de pots ornés de motifs décoratifs.

Des fragments de bols et des plaques ont été identifiés comme appartenant à la dynastie des Trân (1225-1400) et de nombreux morceaux de poterie provenant des dynasties féodales chinoises. Les archéologues pensent que cette grotte est un vestige de poteries rattaché à l’ancien réseau commercial de Vân Dôn et qu’il s’agissait même d’un petit port occasionnel.

L’été et l’automne, d’avril à septembre, sont les meilleures saisons pour visiter la grotte de Trinh Nu. Le ciel y est bleu, les températures modérées et la mer calme.

Luôn

Située à 14 km de l’embarcadère, sur l’île de Bô Hon, la grotte de Luôn (Tunnel) est considérée comme un cirque aquatique pittoresque au cœur de la baie de Ha Long. On y accède par la mer, à la rame, par une entrée arquée percée dans la roche. En son centre, les eaux bleues de ce réservoir circulaire d’un kilomètre de diamètre sont limpides et lisses comme un miroir, encerclées de falaises calcaires escarpées et recouvertes d’arbres. Les petits îlots s’interconnectent en cerceau et on accède en leur centre depuis la mer par un couloir de 4 m de large, 3 m de haut et 60 m de long.

Ce type de grotte, accessible ainsi par la mer, est plutôt rare à Ha Long. Sa visite en kayak est sans conteste une étape incontournable lors de sa visite.

Texte et photos : Mai Huong - Hoàng Dung/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.