12/02/2018 11:52
Les téléfilms vietnamiens attirent de plus en plus de nombreux spectateurs. En 2018, il est à souhaiter que les téléfilms "made in Vietnam" continueront de plaire aux habitants du pays.
>>Téléfilms : pas d’audience sans bon script
>>Vers un retour en grâce des téléfilms vietnamiens
>>Hô Chi Minh-Ville prépare l’exposition internationale Telefilm 2017

Le film +Nhung khuc sông dây song+, projeté sur le canal MyTV depuis le 1er janvier. Photo : Zing/CVN

Ces derniers temps, on ne peut pas nier que les téléfilms connaissent un grand succès pour leurs contenus variés, et leur large palette d’acteurs. Projeté sur le canal MyTV, depuis le 1er janvier, le film Nhung khuc sông dây sông (les segments de rivière en vague levant) du metteur en scène Nhâm Minh Hiên traite un problème social : l’extraction illégale des sables dans le Sud-Ouest. Il traite également la question des violences familiales dans lesquelles les femmes sont les victimes. Ce thème a particulièrement séduit le public.

Dans la catégorie du film d'action - criminel, Danh trao sô phân (Substituer le destin) a marqué les fans des téléfilms. Ce film raconte la bataille entre la part maléfique et angélique de l'âme du personnage principal.     

Le film Mông phù hoa (Un vain rêve) réalisé par deux metteurs en scène Bùi Nam Yên et Trân Quê Ngoc, est un autre exemple. Il relate l’histoire de la vie de Ba Trang, qui aime une belle femme mais manque de chance dans la vie.

Un autre projet de film relatif au sujet familial intitulé Vê quê an Têt (Rentrer au village natal pour fêter le Têt) du metteur en scène Trân Duc Long, achevé par le Studio de téléfilms de Hô Chi Minh-Ville (TFS). Ce film raconte le pèlerinage des enfants vivant loin de leur village natal qui veulent revenir sur les pas de leur famille.

Investissement 

+Vê quê an Têt+ sera diffusé le 16 février à l'occasion du Nouvel An lunaire.
Photo : CTV/CVN

Depuis peu, les téléspectateurs accordent davantage d’importance à la qualité du film. Cela impose aux producteurs d’investir massivement dans leur production. Comment rendre leurs films davantage séduisants ? Pour répondre à cette question, plusieurs producteurs n'hésitent pas investir dans des scénarios, de l'arrière-scène aux choix des acteurs.

Selon l'équipe du film Mông phu hoa, afin de retracer un espace franc semblable à la vie quotidienne, l'équipe des réalisateurs a fait un pénible voyage dans plusieurs localités de Dà Lat, Dông Nai, Go Công… pour choisir un contexte convenable à l'esprit du film. Ils doivent également monter le modèle d'une petite rue. La conception des costumes, le choix des accessoires… ont pris un grand fond à l'équipe de production. Ces investissements affirment les efforts des producteurs pour que leur ouvrage puisse être reconnus.

Une scène du film +Thuong nho o ai+ qui attire l'attention des spectateurs.
Photo : DSVN/CVN

Les films sur le sujet de la vie d'autrefois ont reçu des feedback positifs des spectateurs. Par exemple, Thuong nho o ai (Penser affectueusement à quelqu'un) dans le contexte de la campagne septentrionale à l'époque des subventions budgétaires a attiré l'attention du public.

Particulièrement, pour la première fois, les producteurs montent un film avec la coopération de huit chaînes de Khanh Hoà, An Giang, Binh Duong, Soc Trang, Bên Tre, Binh Thuân, Lâm Dông, Dà Nang et la chaîne de télévision MyTV. C'est le cas du film Nhung khuc sông day song.

Les longs métrages de télévision reprennent de jour en jour la confiance du public. Cette confiance va être maintenu ou pas, cela dépend de chaque l'équipe du film car les valeurs du film est déterminées par la qualité de l'ouvrage.

Thu Hà Ngô/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Promotion du tourisme vietnamien en Australie et en Nouvelle-Zélande Une délégation de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam conduite par son chef Nguyên Van Tuân, a organisé mercredi soir 15 août à Sydney un programme de promotion du tourisme vietnamien.