13/09/2019 17:13
Selon le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai, depuis l'entrée en vigueur de l'Accord commercial Vietnam - États-Unis, les échanges commerciaux bilatéraux ne cessent d’augmenter.
>>Promotion du commerce et des investissements entre Vietnam et États-Unis
>>Les exportateurs bénéficient des droits de douane nuls

Textile-habillement, un produit phare d'exportation du Vietnam. 
Photo : Hoàng Nguyên/VNA/CVN

Le commerce bilatéral Vietnam - États-Unis est passé de 220 millions d’USD en 1994 (date à laquelle les États-Unis ont officiellement levé l'embargo économique contre le Vietnam) à 1,4 milliard en 2001, avant l’entrée en vigueur de l'Accord commercial Vietnam - États-Unis (BTA). Il a atteint 58,8 milliards d’USD en 2018 et 35,4 milliards lors des six premiers mois de cette année.

Le déplacement des chaînes d'approvisionnement mondiales a permis au Vietnam de grimper de la 12e place en 2018 à la 9e début 2019. Le Vietnam est devenu le 27e marché et le 16e partenaire commercial des États-Unis.

Trân Toan Thang, du Centre national d'information et de prévision socio-économiques du ministère du Plan et de l’Investissement, a indiqué qu’à l’heure actuelle, les entreprises vietnamiennes ont une occasion d'exploiter les "trous" du commerce chinois sur le marché américain en raison de l'impact de la guerre commerciale. Plus précisément, elles peuvent augmenter les exportations de produits alimentaires transformés tels que viande, crustacés, fruit et légumes, etc. En outre, les produits textiles présentent également des opportunités sur ce marché.

Dans l’industrie du bois, les États-Unis représentent actuellement plus de 40% des parts de marché à l'exportation, a informé Nguyên Chanh Phuong, secrétaire général de l’Association de l’artisanat et de la transformation du bois de Hô Chi Minh-Ville (Hawa). Les produits en bois du Vietnam sont très populaires sur le marché américain.

Selon le vice-ministre Dô Thang Hai, avec une croissance moyenne annuelle du PIB de près de 7%, une population de près de 100 millions d'habitants, des habitudes  de consommation non influencées par des raisons religieuses et  une préférence pour les produits "made in USA", le Vietnam devrait constituer un marché très potentiel pour les entreprises américaines actives dans les secteurs suivants : culture, santé, éducation, télécommunications, aviation, finance, banque, commerce de détail, agriculture ainsi que dans de nouveaux domaines comme économie numérique et énergies renouvelables.

Le président de l'Association vietnamienne du textile-habillement, Vu Duc Giang, a déclaré qu'en 2019, le secteur a pour objectif d’atteindre 39,5-40 milliards d’USD d’exportations, dont 40% sur le marché américain. 

Pour réduire le déficit commercial du marché américain, l'industrie textile importe activement du coton américain pour la production de tissus. Toujours selon Vu Duc Giang, cela contribuera non seulement à créer une stabilité de la qualité de la fibre et à jeter les bases du développement de l'industrie de la fibre au Vietnam, mais contribuerait également à la promotion des exportations vietnamiennes de textiles aux États-Unis. Une coopération accrue entre les fabricants de coton américains et les entreprises textiles vietnamiennes apportera des avantages à long terme aux deux parties.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Côn Co, une perle verte au milieu de mer À 30 km du littoral Vinh Linh de la province centrale de Quang Tri, l'île de Côn Co s'étend sur une petite superficie de 4 km². Réputée pour être un fief pendant la 2e guerre du pays, elle est aujourd’hui reconnue pour sa beauté et sa biodiversité.