12/07/2021 09:35
Les coutumes sociales et les croyances du marché de Phong Luu Khâu Vai, qui se tient une fois par an, au 27e jour du 3e mois lunaire, dans la commune éponyme, district de Meo Vac, province de Hà Giang, ont été récemment reconnus en tant que patrimoine culturel immatériel national.
>>Des marchés à but non lucratif qui ne se tiennent qu’une fois par an
>>Coup d’envoi de la fête "Le centenaire du marché de l’amour de Khâu Vai"
>>Fête du marché des amoureux de Khâu Vai à Hà Giang

Aujourd’hui, les femmes et hommes de l’ethnie locale revêtent leurs plus beaux costumes traditionnels.
Photo : DCS/CVN

Fête unique des minorités ethniques sur le plateau calcaire de Dông Van, le marché de l’amour de Khâu Vai offre une pléthore de rencontres avec des jeux traditionnels et des programmes culturels, artistiques et gastronomiques intéressants.

Ce marché largement centenaire est inspiré d’une légende selon laquelle un couple qui s’aima passionnément mais n’arriva pas à aller jusqu’au bout de son amour. Le cœur brisé, les tourtereaux décidèrent de se séparer pour mettre fin au conflit sanglant qui opposa leurs tribus. Mais ils se promirent de se rencontrer une fois par an au marché de la commune de Khâu Vai, le 27e jour du 3e mois lunaire.

Aujourd’hui, les femmes et hommes de l’ethnie locale revêtent leurs plus beaux costumes traditionnels et se rendent ensemble au marché à la recherche de leur amour de jeunesse, sans pour autant blesser leurs conjoints légitimes.

Le marché se tient désormais dans le cadre de la Semaine de la culture et du tourisme de Khâu Vai, qui dure souvent trois jours. Cette manifestation vise à préserver les valeurs culturelles des groupes ethniques locaux tout en attirant des touristes et en stimulant le développement socio-économique de cette région.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.