13/04/2018 10:36
Sourcils froncés, Oum Mohammed examine une rangée d'habitations détruites, incapable de retrouver sa maison. En rentrant chez eux, des habitants de la Ghouta orientale près de Damas ne reconnaissent même pas leurs quartiers, dévastés par les bombardements.

>>Les derniers opposants abandonnent la Ghouta, importante victoire de Damas
>>Syrie : l'ONU souligne la nécessité d'une évacuation sécurisée des civils
>>Syrie: le représentant de l'ONU souligne le danger d'une escalade des tensions

 

Un combattant prorégime parle à une femme qui cherche sa maison dans un quartier détruit de l'ancienne ville opposante de Zamalka, dans la Ghouta orientale, près de Damas, le 11 avril. Photo: AFP/VNA/CVN


"Ma maison était à côté du lycée, dans la rue al-Qaboun. Je n'ai pu retrouver ni le lycée, ni même la rue", se lamente la quinquagénaire, qui a passé plus de dix ans dans la localité de Zamalka, dans la Ghouta orientale.

Mi-février, les forces prorégime ont lancé une offensive destructrice pour reprendre les régions opposants de la Ghouta orientale, faisant plus de 1.700 morts et provoquant d'énormes destructions.

Les habitants, qui avaient fui les combats par dizaines de milliers, ont commencé à retourner.

 

Des enfants syriens jouent au foot dans une rue de l'ex-ville opposante de Zamalka, dans la Ghouta orientale, le 11 avril. Photo: AFP/VNA/CVN


"Le quartier est méconnaissable, je ne retrouve aucun de ses principaux repères", lâche Oum Mohammed vêtue d'un long manteau assorti au foulard marron qui couvre ses cheveux, contemplant le paysage de dévastation qui l'entoure.

Le long des rues envahies par les décombres et la tôle tordue, s'alignent les immeubles résidentiels transformés en carcasses de béton éventrées. Ici, un toit s'est écroulé, un peu plus loin des murs sont tombés.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.