04/05/2021 15:21
>>Le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca
>>Washington prolonge la pause pour Johnson & Johnson, l'UE accélère avec Pfizer-BioNTech

L'autorité sanitaire danoise a décidé de retirer le vaccin Johnson & Johnson de son programme de vaccination de masse contre la COVID-19. "Compte tenu de la situation actuelle au Danemark, ce que nous perdons actuellement dans nos efforts pour prévenir cette maladie grave de COVID-19 ne pèse pas plus que le risque de provoquer des effets secondaires possibles sous la forme de caillots sanguins sévères chez les personnes que nous vaccinons", a déclaré dans un communiqué de presse Helene Probst, directrice générale adjointe de l'autorité sanitaire danoise. "Au milieu d'une épidémie, cela a été une décision difficile à prendre, d'autant plus que nous avons également dû cesser d'utiliser le vaccin anti-COVID-19 d'AstraZeneca". La décision de l'autorité selon laquelle "les bénéfices ne l'emportent pas sur les risques" intervient après que l'Agence européenne des médicaments (EMA) a conclu qu'un lien possible existait entre des cas rares mais graves de caillots sanguins (thrombopénie thrombotique immunitaire induite par un vaccin ou TIPIV) et le vaccin anti-COVID-19 de Johnson & Johnson. Selon le communiqué de presse, la décision affectera les personnes âgées de 20 à 39 ans, qui devront désormais faire face à un retard pouvant aller jusqu'à quatre semaines dans leur vaccination. Cependant, l'autorité sanitaire a dans le même temps noté que la décision n'exclut pas que les vaccins Johnson & Johnson puissent être utilisés plus tard. Ainsi, indique le communiqué, de nouvelles connaissances peuvent émerger ou la situation au Danemark peut changer, par exemple en termes de pression infectieuse, de charge de morbidité, de lutte contre l'épidémie ou de disponibilité d'autres vaccins.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.