07/05/2020 09:58
Dàm Liên, la reine du tuông, le théâtre classique vietnamien, s’est éteinte le 17 mars dernier à 77 ans. Cette immense artiste populaire a séduit le public et conquis les critiques les plus difficiles.
>>Quand les jeunes se passionnent pour les arts traditionnels
>>Le Tuông vietnamien séduit les Indiens

L’artiste Dàm Liên joue en même temps les rôles du vieil homme et de son épouse dans la pièce "Le vieil homme porte sur son dos son épouse lors d’un festival".
Photo : CTV/CVN
Née en 1943 dans la province centrale de Phu Yên, Dàm Liên a grandi au milieu des artistes de tuông. Son grand-père dirigeait la troupe de théâtre Bâu Leo et sa mère était la célèbre actrice Dào Cuc.

En 1958, lors du concours d’entrée dans l’une des écoles d’artistes les plus réputées du pays, elle réussit brillamment dans les trois disciplines enseignées : la danse, le cinéma et le tuông. Elle choisit de suivre sa passion et opte pour les cours de théâtre classique.

Son immense talent a permis à Dàm Liên d’interpréter les plus grandes pièces de théâtre du répertoire vietnamien. Elle triomphe dans le rôle de Liêu Nguyêt Tiên dans Dào Phi Phung, de Phuong Co dans La flamme de Hông Son ou encore dans Le vieil homme porte sur son dos son épouse lors d’un festival. Dàm Liên a eu la chance de se produire devant le Président Hô Chi Minh lors de la représentation de La reine Trung.

Dans les années 1960, le tuông ne faisait pas partie des programmes musicaux diffusés à la radio. Désireuse de faire connaître cet art au grand public, Dàm Liên et son époux, le compositeur Vinh An, décident d’en présenter des extraits sur les ondes de la radio la Voix du Vietnam. Soutenu par les programmateurs de la VOV, le couple adapte alors des pièces classiques au format radiophonique pour le plus grand plaisir des auditeurs qui découvriront pas moins d’une centaine d’extraits de tuông pendant les cinq décennies qui suivront.

Sa passion et son talent ont été admirés par beaucoup de ses collègues. "Dàm Liên a mis au point ses propres techniques d’apprentissage. Elle nous a appris à concevoir des chorégraphies et à jouer selon les normes du théâtre classique" a déclaré l’artiste populaire Mân Thu.

"Beaucoup d’étudiantes de Dàm Liên ont interprété les rôles qu’elle avait tenus sans jamais pouvoir égaler son extraordinaire performance. On peut dire qu’elle avait ses rôles dans la peau" se souvenait Pham Ngoc Tuân, directeur du Théâtre classique national.
 
Dàm Liên a laissé derrière elle une carrière très dense. Elle a remporté sept médailles d’or et deux médailles d’argent lors de festivals professionnels et s’est vu décerner l’Ordre du Travail, deuxième classe. En 1992, elle a été élue parmi les artistes favorites des spectateurs.

Dàm Liên a également assumé plusieurs postes importants. Elle a été membre du comité exécutif de l’Association des artistes scéniques de 1984 à 1999, membre de l’UNESCO-Vietnam en 1996, chef de la troupe artistique de l’UNESCO et responsable d’une équipe de recherches et de préservation culturelle traditionnelle.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.