04/01/2021 18:14
Carlos Sainz victorieux au bout d'une remontée incroyable et Sébastien Loeb distancé : la première étape du Dakar 2021 a tenu ses promesses dimanche 3 janvier, sans oublier les déboires de l'Américain Ricky Brabec, tenant du titre en motos.
>>Dakar 2021 : Al-Attiyah et Brabec remportent le prologue
>>Dakar 2021 : une 43e édition entre COVID et controverses

L'Espagnol Carlos Sainz et son copilote Lucas Cruz lors de la 1re étape du Dakar, entre Djeddah et Bisha, en Arabie Saoudite, le 3 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

"El Matador" a voulu marquer les esprits d'entrée et n'a pas failli. Parti en 28e position après un prologue en demi-teinte samedi 2 janvier, l'Espagnol, vainqueur de l'épreuve en 2020 pour sa première incursion en Arabie saoudite, a vu tous les meilleurs pilotes du rallye-raid le plus célèbre s'élancer devant lui.

Cela n'a pas empêché la remontée fantastique du double champion du monde des rallyes, âgé de 58 ans, qui a déjoué les pièges de la navigation et a dû composer avec une crevaison.

Au coude à coude dans le dernier secteur avec son coéquipier français chez Mini, Stéphane Peterhansel, Sainz a fini avec 25 secondes d'avance sur "Monsieur Dakar" à l'issue des 277 kilomètres de la spéciale entre Jeddah et Bisha.

Derrière les deux hommes forts de Mini, le Tchèque Martin Prokop (Ford) a pris la troisième place. Mais l'autre évènement en auto, c'est la déconvenue de Sébastien Loeb sur la "Hunter" de BRX : "J'ai rarement fait une spéciale aussi pourrie", avoue le nonuple champion du monde de rallye, victime de trois crevaisons et qui a fait "un peu de jardinage" aux côtés de son copilote Daniel Elena. Comprenez : ils se sont perdus et sont déjà distancés avec 24 minutes de retard.

Victoire féminine 

L'Australien Toby Price (KTM) lors de la 1re étape du Dakar, entre Djeddah et Bisha, en Arabie Saoudite, le 3 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

En moto, l'Australien Toby Price (KTM) a remporté cette première étape bouclée en 3h 18 min et 26 secondes. Le double vainqueur du Dakar (2016 et 2019) a devancé l'Argentin Kevin Benavides (Honda) et l'Autrichien Matthias Walkner (KTM), respectivement de 31 et 32 secondes.

Cette spéciale roulante et rapide sur les pistes saoudiennes a en revanche réservé une très mauvaise surprise au tenant du titre, l'Américain Ricky Brabec (Honda) qui a franchi la ligne avec un retard de 18 min 32 sec sur le vainqueur du jour, après avoir cherché son chemin en début de spéciale.

Son coéquipier espagnol Joan Barreda a également perdu du temps en navigation et a lâché plus d'un quart d'heure, tout comme le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna).

Le Français Xavier de Soultrait (Husqvarna) s'est classé 6e à 4 min 35 sec de Price. Son compatriote Adrien Van Beveren (Yamaha) est 17e au terme de cette première journée.

Mais la surprise de la journée, c'est la victoire de Cristina Gutierrez dans la catégorie des véhicules légers, ces sortes de mini buggys prototypes qui roulent à plus de 100 km/h. Au volant de son Toyota, le jeune Espagnole de 28 ans est devenue la première femme a remporter une étape sur le Dakar depuis 16 ans.

Lundi 4 janvier, pour la deuxième étape de cette seconde édition en Arabie saoudite, les concurrents devront parcourir 685 kilomètres, dont 457 km de spéciale, entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir avec au programme les premières dunes.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.