12/01/2012 11:41
La 10e étape du Dakar-2012 a été marquée par un coup de tonnerre le 11 janvier, avec l'exclusion de l'Américain Robby Gordon pour "non conformité technique", alors que l'Espagnol Joan Barreda Bort a fait une percée en remportant la spéciale chez les motards.

>>Dakar-2012 : Abandon d'Al-Attiyah, la guerre Despres/Coma continue
>>Dakar-2012 : Coma en moto et Peterhansel en auto mènent la danse
L'Espagnol Joan Barreda Bort a fait une percée en s'imposant sa 1re victoire d'étape au Dakar-2012, le 11 janvier en Chili. Photo : AFP/VNA/CVN


Chez les 4 roues, l'Espagnol Nani Roma (Mini) a été le plus rapide sur la   spéciale chronométrée de 377 km entre Iquique et Arica (694 km au total), qu'il a couverte en 03h 59 min et 37 sec, soit 21 secondes de mieux que son coéquipier Stéphane Peterhansel, qui garde la tête au classement général, et 7 min et 44 sec d'avance sur le Sud-Africain Giniel De Villiers (Toyota).

Mais c'est l'Américain Robby Gordon qui a créé l'événement en écopant du Collège des commissaires la sanction ultime : l'exclusion de la course pour "non conformité technique", qui se doit d'être traduit par "bricolage mécanique à fins de tricherie".

Il a été pris la main dans le sac au cours des vérifications techniques de  le 10 janvier au soir à Iquique, avec une modification du système d'arrivée d'air de son Hummer qui pourrait améliorer les performances de sa machine. Gordon nie toute tricherie et a fait appel (suspensif) de la décision, ce qui lui permet de rester en course.

  

Pagaille dans le classement

 

Malgré cette ombre jetée sur sa participation, l'Américain, homme de gros   sous (il avait loué et préparé le Hummer de Nasser Al-Attiyah qui a abandonné le 10 janvier pour 500.000 dollars), sait que sa tête en haut de l'affiche, quelle qu'en soit la raison, est une excellente pub pour ses sponsors et peut rapporter gros.

En tout cas, son appel fait débat chez ses concurrents, qui ont peu apprécié la manœuvre. Nul doute que l'ambiance va être chaude sur le parcours dès le 12 janvier, entre Arica (dernière ville chilienne) et Arequipa, 1re ville péruvienne du rallye.

Du même coup, Gordon met la pagaille dans le classement général qui restera "provisoire" à l'arrivée à Lima, à moins qu'il abandonne entre temps. En effet, c'est la Fédération française du sport automobile (FFSA), dans un délai de 2 mois, qui rendra la décision finale, elle-même de nouveau susceptible d'appel, par le concurrent, devant la FIA (Fédération internationale de l'automobile).

Classé 3e au général à près de 20 minutes de Stéphane Peterhansel, Robby Gordon - si la décision d'exclusion est confirmée bien après le rallye par les plus hautes instances internationales du sport automobile - ne pourra être déclassé que dans plusieurs mois...

En moto, l'Espagnol Joan Barreda Bort (Husqvarna - 14e au général) a fait une percée en s'imposant (1re victoire d'étape) devant son compatriote Marc Coma (KTM) et le Français Cyril Despres (KTM). Au général, Despres reste en tête avec 21 secondes d'avance sur Coma. Les deux pilotes comptent plus de 45 minutes d'avance sur le 3e, le Portugais Helder Rodrigues (Yamaha).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La forte vitalité du chant alterné

Cat Bà s’oriente vers le tourisme vert et durable Située à 45 km au large de la ville de Hai Phong (Nord), l’île de Cat Bà est une destination attrayante qui occupe une place particulièrement importante dans la Stratégie de développement touristique de la ville, et du Vietnam en général. Possédant de grands potentiels, Cat Bà veut devenir une destination touristique verte de classe mondiale.