11/03/2018 17:52
La province de Dak Nông, dans les hauts plateaux du Centre, travaille dur pour que ses plus de 250.000 hectares de forêts ne soient pas affectés par les incendies pendant la saison sèche, qui dure jusqu'à fin avril.

>>Dak Lak, une saveur montagnarde
>>L’appel de la forêt du Tây Nguyên
 

À Dak Nông, plus de 120.000 ha font face à un risque élevé d'incendies, dont près de 90.000 ha de forêts naturelles.
Photo : Duong Giang/VNA/CVN


Plus de 120.000 ha font face à un risque élevé d'incendies, dont près de 90.000 ha de forêts naturelles, selon le Département de l'Agriculture et du Développement rural de la province.

La Division de la protection des forêts du Département utilise de plus en plus les technologies de l'information pour prévoir les feux de forêt et fournir des alertes précoces.

Les autorités locales et les gestionnaires privés de forêts ont été chargés de suivre strictement les règlements de protection des forêts et de prévention des incendies.

Des exercices périodiques de prévention et de lutte contre les incendies sont organisés dans les localités. Et les gestionnaires forestiers ont affecté du personnel pour surveiller les zones vulnérables.

Des informations et des consignes sur la sécurité incendie figurent sur des tableaux dans des lieux publics pour rappeler au public d'être vigilant.
 

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.