11/12/2018 12:03
La deuxième Journée du café du Vietnam a lieu de dimanche 9 au mercredi 12 décembre dans le chef-lieu de Gia Nghia, province de Dak Nong (hauts plateaux du Centre).
>>Le Vietnam devrait exporter 1,7 million de tonnes du café en 2018
>>Les exportations de café établissent un record

Des visiteurs goûtent du café de producteurs participant à la deuxième Journée du café du Vietnam dans la province de Dak Nong. Photo: VNA/CVN

''Dak Nong souhaite recevoir des aides des ministères et secteurs pour développer durablement son secteur du café, contribuant à la réduction de la pauvreté et à la promotion du tourisme provincial'', a déclaré Truong Thanh Tung, vice-président du comité populaire provincial.

Selon lui, Dak Nong figure au 3e rang au Vietnam en termes de production et de superficie de culture de caféier avec 120.000 hectares. Malgré des conditions pédoclimatiques favorables, la valeur du café de Dak Nong reste faible. La production est encore spontanée et insuffisante pour répondre à la demande du marché.

Dans le cadre de cette deuxième Journée du café du Vietnam à Dak Nong, un séminaire international sur le développement durable du secteur  a été organisé lundi 10 décembre.

L'occasion pour des scientifiques, gestionnaires, entreprises et agriculteurs de discuter des mesures pour améliorer la qualité du café du Vietnam, dans les phases de récolte, de conservation, de transformation et d'écoulement.

Le Vietnam est le deuxième producteur et exportateur mondial de café (après le Brésil), avec une production annuelle d’environ 1,7 million de tonnes. Cependant, ses produits à base de café exportés sont essentiellement sous forme de matières premières. C’est pourquoi la valeur  reste faible et leur compétitivité médiocre.

Le séminaire international sur le développement durable du secteur du café du Vietnam, le 10 décembre à Dak Nong. Photo: VNA/CVN

Pour améliorer la valeur du café vietnamien, outre appliquer de nouvelles techniques dans la production, il faut investir dans la transformation afin de satisfaire aux demandes du marché domestique et de l’exportation.

Selon le ministère de l'Agriculture et du Développement rural, ces dernières années, le secteur du café du Vietnam a modifié sa structure de production en vue de réduire ses exportations de café brut et d’augmenter celles de café transformé.

''L’industrie vietnamienne du café doit augmenter la proportion de café  transformé à 25% d’ici 2020 et le volume de café instantané à 80.000 tonnes par an d’ici 2020, jusqu’à 150.000 tonnes par an d’ici 2030'', a demandé Nguyen Quoc Toan, directeur par intérim du Département de la transformation et du développement des marchés pour les produits agricoles, relevant du ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

Selon le président de l’Association du café et du cacao du Vietnam, Do Ha Nam, environ 200.000 tonnes de café brut sont  vendues chaque année sur le marché domestique et le volume de café brut vendu  continuera d’augmenter de 5% à 10% ces prochains années.

Avec près de 650.000 hectares de caféier pour une production annuelle d’environ 1,7 million de tonnes, le Vietnam a fixé l’objectif de porter le chiffre d’affaires à l’exportation à six milliards de dollars d’ici 2030, maintenant sa position de deuxième  producteur et exportateur mondial de café.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.