22/06/2014 23:12
Une cérémonie de rapatriement de restes de soldats américains tombés lors de la guerre au Vietnam a eu lieu dimanche 22 juin à l'aéroport international de Dà Nang (Centre).


 

Cérémonie de rapatriement de restes de soldats américains tombés lors de la guerre au Vietnam, le 22 juin à l'aéroport international de Dà Nang (Centre). Photo : TN/CVN


Étaient présents les représentants de l'Office vietnamien de recherche des personnes portées disparues (VNOSMP), du consulat général des États-Unis à Hô Chi Minh-Ville, ainsi que ceux de la Force mixte de contrôle des prisonniers et portés disparus des États-Unis (Joint POW/MIA Accounting Command - JPAC) et du Bureau du MIA (Missing in Action) des États-Unis à Hanoi.

La partie vietnamienne a remis à la partie américaine trois urnes contenant les ossements retrouvés et livrés par le peuple vietnamien lors de la 115e campagne de recherche effectuée conjointement entre mai et juin 2014.

Ces ossements ont été expertisés à Dà Nang par des médecins légistes vietnamiens et américains qui ont conclu que ceux-ci pourraient être ceux de soldats américains. Ils ont fait ensuite l'objet d'une demande de transfert à Hawaii (États-Unis) pour expertise complémentaire.

Le représentant du gouvernement américain a remercié et pris en haute estime la politique humanitaire comme la bonne volonté et la coopération de plus en plus efficace du gouvernement et du peuple vietnamiens.

La recherche des restes de soldats américains portés disparus est une activité humanitaire entre les deux gouvernements. Il s'agit de la 131e remise de restes de soldats MIA depuis 1973.

VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.