24/03/2019 21:39
Le New York Times a classé la ville côtière de Dà Nang au 15e rang de sa liste annuelle des 52 destinations à visiter cette année.
>>Le Festival de la culture japonaise dans la ville de Dà Nang
>>Dà Nang séduit de nombreux touristes étrangers, selon Nikkei

Pont du Dragon à Dà Nang. Photo: Trong Dat/ VNA/CVN

Le New York Times constate que Dà Nang était auparavant un site plutôt connu comme étant une porte d'accès à Hôi An, patrimoine culturel mondial de l'UNESCO. La ville est devenue aujourd’hui un pôle d’attraction avec une grande scène gastronomique, de nouveaux hôtels et villégiatures le long de sa plage à perte de vue.

Selon le journal américain, une journée typique à Dà Nang peut commencer avec une baignade matinale sur la plage Non Nuoc, et peut-être un arrêt rapide au marché de Hàn. On peut ensuite visiter les montagnes de marbre l'après-midi, puis dîner dans la ville. La journée se termine avec une visite du célèbre pont Rông (Dragon), illuminé tous les soirs.

Le nombre de visiteurs à Dà Nang a atteint 7,6 millions en 2018, dont 2,8 millions d'étrangers, soit une hausse de 23,3% par rapport à l'année précédente.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le delta du Mékong laboure le sillon de l’agrotourisme Depuis quelques années, de nouvelles formes de tourisme qui mettent un accent particulier sur le vécu authentique de la nature et de la culture s’implantent à leur rythme dans le delta du Mékong, grenier de riz du Vietnam. Les offres se sont multipliées autour du thème de l’agriculture mais cette dynamique est loin d’atteindre sa maturité.