07/02/2020 16:49
Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang au Centre, en collaboration avec l’Association touristique municipale, a proposé des mesures pour surmonter les difficultés influées par le nouveau coronavirus.
>>Coronavirus : pour rétablir le secteur touristique après l’épidémie
>>Coronavirus : De lourdes pertes pour le tourisme indonésien
>>Le Vietnam connait une croissance touristique la plus rapide au monde

Des touristes étrangères à Dà Nang portent le masque de protection, le 5 février.

D’après Cao Tri Dung, président de l’Association touristique de Dà Nang, à cause de l’épidémie de pneumonie aigüe causée par le nouveau coronavirus (nCoV), le nombre de touristes chinois connaît une forte baisse. En outre, le nombre de voyageurs venus d’autres pays et territoires asiatiques dont la République de Corée, la Thaïlande et Taïwan (Chine) a également réduit de 10% à 30% par rapport à la même période l’an passé.


Quelque 9,8 millions de voyageurs
en 2020

Cette année, Dà Nang pourrait accueillir 9,8 millions de touristes. Afin d’atteindre cet objectif, la ville devra organiser des programmes de promotion à destination de certains marchés prometteurs tels que la France, l’Allemagne, la Russie, l’Australie, l’Inde et l’Amérique du Nord.

En 2019, près de 8,7 millions de touristes dont 3,5 millions d’étrangers ont visité la ville.  Depuis fin 2019, 35 lignes aériennes internationales et dix domestiques desservent l’aéroport de Dà Nang.
 
Suite à la déclaration de l’épidémie, à ce jour, plusieurs restaurants de la ville ont déjà fermé leurs portes. Selon le propriétaire d’un restaurant situé dans la rue côtière Vo Nguyên Giap, son établissement pourrait fermer dans les prochains jours. "Nous avons injecté plus de 5 milliards de dôngs avant son inauguration mi-2019.  Selon les prévisions, le secteur se heurtera à beaucoup de difficultés", dit-il.

Pour sa part, le patron d’un hôtel de la rue Trân Hung Dao explique que lors du Nouvel An du Rat, grand nombre de ses chambres a été resté libre suite à la forte baisse des voyageurs étrangers.

Solutions

Une rencontre entre les autorités du secteur touristique de Dà Nang et les voyagistes.

Selon Kim Tea Mim, représentant de la compagnie Omega Tour spécialisée dans l’organisation de circuits en faveur des Sud-Coréens à destination de Dà Nang, la ville devrait publier prochainement une annonce officielle concernant le nouveau coronavirus (nCoV).

M. Kim nous informe que son entreprise a accusé beaucoup de pertes puisque la plupart de sa clientèle a annulé ses tours à Dà Nang.

"La ville va lancer de nouveaux programmes promotionnels du tourisme, surtout destiné au marché de République de Corée. Selon les données statistiques, les Sud-Coréens occupent actuellement plus de la moitié du nombre de touristes étrangers à Dà Nang", confie Cao Tri Dung.

D’après Truong Thi Hông Hanh, directrice adjointe du Service municipal du tourisme, à ce jour, aucun cas infecté par le nouveau coronavirus n’a été signalé dans la ville littorale et Dà Nang constitue une destination sûre pour les voyageurs, affirme-t-elle.

Toujours selon elle, la ville met en place des mesures de lutte contre le nCoV, de contrôle des entrées des touristes et accordera son soutien aux tour-opérateurs.

Texte et photos : Hoàng Phuong - Lê Lâm/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.