07/11/2017 16:39
J’aime voyager avec mes amis pour découvrir de nouveaux coins, la culture et la gastronomie des autres régions de notre pays en forme de S. Cette année, j’ai choisi de passer une partie de l’été à Dà Nang et Hôi An (Centre).
>>Je désire réécouter une berceuse
>>Cafés Công, un voyage au temps de l’économie subventionnée
>>Hôi An, pas seulement la ville des lanternes
>>Rues piétonnes : quand la tradition s’immisce dans la vie moderne

Trân Thi Hiên
19 ans
Province de Bac Giang
Prix du Candidat dynamique
Dà Nang, une destination incontournable

On dit souvent que Dà Nang est une ville dynamique. J’ai pris mon sac à dos et je m’y suis rendue après une année universitaire stressante à Hanoï.

De Huê à Dà Nang en passant par le tunnel de Hai Vân pendant environ 30 minutes en voiture, notre guide touristique local nous a révélé : «Le climat dans les deux régions est différent. Huê connaît de fortes pluies alors que le ciel à Dà Nang est ensoleillé».

Dà Nang, c’est aujourd’hui la quatrième ville du pays, une ville touristique, une ville prospère, où les rues sont extrêmement propres et très ombragées. Il n’y a presque pas de voleurs, et on se sent vraiment en sécurité ! Si vous allez à Hanoï ou dans d’autres grandes villes et provinces  du Vietnam, vous verrez des mendiants, des marchands ambulants sur le trottoir, sur la route, dans les restaurants. À Dà Nang, les locaux sont très sympathiques et ouverts. Je leur ai souvent demandé de bonnes adresses pour manger avec un budget raisonnable et ils m’ont toujours indiqué de bons restaurants à découvrir.

Plage à Dà Nang.

Bà Nà Hills, une destination incomtournable

Bà Nà est une des destinations les plus attrayantes que j’ai visitées lors de mon passage à Dà Nang.

Bà Nà Hills est un véritable poumon vert pour la région, une perle précieuse offerte par la nature à cette ville. Assise dans la télécabine, suspendue aux nuages, je regardais le panorama de la réserve naturelle de Bà Nà avec ses montagnes et ses forêts. Le brouillard était épais et j’avais un peu froid, mais c’était magnifique.

La télécabine pour aller à Bà Nà Hills.

Que trouve-t-on à Bà Nà Hills ? Des milliers de fleurs, une cave à vin, un jardin en labyrinthe, un magnifique village français, un  centre de villégiature. Du haut de la montagne, on a une sublime vue sur la mer, la ville de Dà Nang, ainsi que les rizières s’étendant à l’horizon.

Hôi An, l’ancienne ville portuaire

N’oubliez pas de passer à Hôi An (province voisine de Quang Nam) si vous êtes de passage à Dà Nang ! C’est la destination «à voir absolument» dans la région.

Hôi An se découvre bien à cyclo-pousse.

Hôi An respire la culture, la gastronomie, l’histoire, et il y a en prime une plage à quelques minutes du centre-ville. J’y suis arrivée vers 15h00, il faisait très chaud. Il m’a fallu acheter une bouteille d’eau pour reprendre un peu d’énergie et continuer mon exploration.

Hôi An est probablement la ville la plus touristique du pays. L’anglais y est largement parlé. La cuisine locale est aussi excellente. Les gens font des gâteaux à la banane et cela attire beaucoup de touristes qui viennent en acheter ou prendre des photos.

Les lanternes font le charme de la vieille ville de Hôi An.

La ville est connue des voyageurs du monde entier qui viennent pour sa célèbre architecture, ses restaurants raffinés et ses tailleurs de haute qualité.

Sous la pluie, la vieille ville de Hôi An change subitement d’apparence : les lanternes suspendues devant les terrasses et les boutiques de souvenirs donnent tout un coup une impression de nostalgie profonde.

Le célèbre pont couvert de Hôi An a été construit par des commerçants japonais.

De retour du voyage, j’ai regretté d’avoir manqué de temps pour découvrir Hôi An en soirée, à l’heure où les rues s’allument par les lanternes multicolores.

Mon pays est magnifique, j’aimerais pouvoir aller dans de nombreux autres endroits pour explorer la culture et les paysages de chaque région. J’espère que le tourisme du Vietnam se développera d’année en année, attirant de plus en plus de touristes nationaux et étrangers qui viennent découvir le charme caché du pays.
 
Texte et photos : Trân Thi Hiên
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.