25/07/2018 17:28
Selon le Service du tourisme de la ville de Dà Nang (Centre), en 2011, la ville ne comptait que 260 hôtels, soit 8.736 chambres. Six ans plus tard, en 2017, ce chiffre s’est vu fortement majoré à hauteur de 693 établissements disposant de 28.780 chambres. Un essor sans précédent!
>>Politiques de visa touristique de Dà Nang
>>Le tourisme contribue au développement économique de Dà Nang

Pour Dà Nang, la construction raisonnable des hôtels est nécessaire pour stimuler le tourisme de la ville. Photo: Truong Trân/CVN

Aujourd’hui, Dà Nang recense 156 hôtels de 3 à 5 étoiles avec 18.096 chambres, soit une hausse de l’ordre de 36 hôtels par rapport à l'année 2017 et représentant 11,6% des hôtels dans l'ensemble du pays.

Quant aux hôtels de 4 à 5 étoiles, en 2017, ils ont rapporté à la ville un chiffre d'affaires de 7.703 milliards de dôngs, soit une hausse de 52% en glissement annuel.

Selon la cheffe du Bureau de gestion des établissements de séjour relevant du Service du tourisme de Dà Nang, Lê Thi Ai Diêp, ces dernières années, la ville a vu l’afflux d’investisseurs étrangers qui contribuent à développer le système hôtelier et à améliorer la qualité des ressources humaines en la matière.

L'hôtel Gold 3 dans la rue Vo Van Kiêt, tout près de la plage de My Khê, Dà Nang.
Photo: Truong Trân/CVN
Dans l'avenir, les hôtels de 4 à 5 étoiles devraient continuer à bénéficier de flux d’argent frais en continu. Jusqu'à la fin de 2018, la ville prévoit de compter plus de 774 établissements de séjour, représentant 36.031 chambres, soit une augmentation de 81 hôtels par rapport à l'année 2017.

En 2020, Dà Nang accueillerait plus de 920 établissements, portant ainsi le nombre de chambres à 45.631. Une série d’ouvrages d'envergure sont ainsi déjà prévus sur le papier tels que l’Ariyana Beach Resort and Suites Danang, constitué de 68 villas et 1.400 appartements; le JW Marriot avec 784 chambres; le Hilton Bach Dang (226 chambres); le Four Points by Sheraton (393 chambres); le Hai An (150 chambres).

Renforcer la gestion

L'essor rapide des hôtels à Dà Nang exige des autorités municipales l’intensification des actes de gestion de la construction des hôtels. Concrètement, la ville devra donner des critères de construction pour chaque catégorie d'hôtels afin d'éviter l'édification anarchique de ces structures.

Le secrétaire du Comité municipal du Parti communiste du Vietnam (PCV) pour Dà Nang, Truong Quang Nghia, a affirmé que le tourisme était un secteur économique de pointe pour la ville. Ainsi, la construction raisonnée et raisonnable des hôtels est nécessaire pour stimuler le tourisme. Pour l'heure, la ville a dû ajuster en ce sens le plan de développement socio-économique d'ici 2030 et vision 2045 s’agissant du tourisme.

Dans la zone touristique Bà Nà Hills, à Dà Nang.
Photo: Truong Trân/CVN

"Les hôtels doivent intégrer le cahier des charges de la ville afin de construire des infrastructures de grande envergure sans pour autant porter préjudice aux objectifs de développement de la ville", et c’est dans ce sens qu’"elle (la ville) va créer des conditions d’urbanisme harmonieuses afin d’offrir un cadre clair et économiquement pertinent à la construction hôtelière", a fait savoir Truong Quang Nghia.
 
Thu Hà Ngô/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?