12/08/2018 08:37
Après les sacs, les pailles en plastique sont devenues la bête noire des défenseurs de l’environnement. Le groupe Green Hero à Dà Nang (Centre) a déclenché une campagne intitulée "Dire non aux pailles en plastique".
>>De jeunes inventeurs "verts"
>>Non aux déchets plastiques!
>>Une semaine sans pailles en plastique

Des membres du groupe Green Hero (droite) ont convaincu une propriétaire de café de remplacer les pailles en plastique par celles en bambou.

Depuis un an, le groupe Green Hero, créé par Nguyên Luu Ngoc Hân, 18 ans, ancien élève du lycée Phan Châu Trinh, organise de nombreuses activités afin d’élever la conscience des habitants de Dà Nang (Centre) sur la nécessité de protéger l’environnement, notamment en n’utilisant plus de pailles en plastique.

"Auparavant, j’utilisais beaucoup de produits en plastique. Après avoir regardé par hasard des vidéos sur les décharges flottantes dans l’océan ou l’image des tortues aux narines bouchées par une paille en plastique, j’ai demandé à certains de mes amis de créer avec moi Green Hero pour protéger ensemble l’environnement à Dà Nang", partage Ngoc Hân.

Après le succès de son exposition sur les microplastiques en juillet 2017, Green Hero a lancé la campagne "Lutte contre les pailles en plastique" du 8 août au 26 septembre 2017. Pendant plus d’un mois, les membres du groupe ont convaincu les propriétaires de cafés de remplacer les pailles en plastique par celles en bambou. À ceux qui ont accepté, Green Haro a vendu 50 pailles en bambou au maximum pendant un mois au prix préférentiel de 2.500 dôngs l’unité. Il les a ensuite guidés dans le lavage et l’entretien des pailles en bambou.

Pas de petit geste inutile

Ses efforts ont porté leurs fruits. Deux cafés ont accepté d’utiliser à titre expérimental les pailles en bambou, que sont le Tipi Cafe (57 rue Van Nghi, arrondissement de Thanh Khê) et le Click Coffee (2 rue Huynh Thuc Khang, arrondissement de Hai Châu). Depuis, d’autres cafés de Dà Nang ont remplacé spontanément leurs pailles en plastique: Goc nha tui minh (36/36 rue Lê Duân, arrondissement de Hai Châu), Goom (144 rue Nguyên Chi Thanh, arrondissement de Hai Châu), 198X Café (73 rue Ly Tu Trong, arrondissement de Hai Châu)… 

"Dès l’ouverture, j’ai choisi les pailles en bambou. De plus, je souhaite que tous les objets de mon café soient en bambou", informe Phan Thi Oanh, propriétaire du café 198X Cafe. Avant d’ajouter: "Je vais aussi utiliser des sacs en bambou au lieu de ceux en plastique!".

Thao Chuyên, étudiante de l’École de langues étrangères de Dà Nang, a choisi sa propre façon pour protéger l’environnement. Depuis deux mois, elle emporte toujours avec elle des pailles en bambou et en offre à ses proches.

Par leurs efforts, ces jeunes de Dà Nang ont contribué à sensibiliser leurs concitoyens à la nécessité de réduire leur "empreinte plastique". Il n’y a pas de petit geste inutile et préserver la planète est à la portée de chacun de nous.

Texte et photo: Huong Linh - DN/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.