15/09/2016 10:31
Selon les données statistiques du groupe des technologies BKAV, plus de 40% des sites vietnamiens ont actuellement des failles, et près de 300 d’entre eux sont attaqués chaque jour. Plusieurs de ces sites relèvent du gouvernement, des ministères et d’administrations publiques, avec des noms de domaine.gov.vn.
>>Cybersécurité : l’urgence est à l’action
>>Virus informatiques : 8.700 milliards de dôngs de perte en 2015

Implémenter un système de protection est l'une des clés de la lutte contre les cyber-attaques. Photo : Archives/CVN

Les statistiques montrent que la sécurité est une question particulièrement préoccupante pour de nombreux organismes vietnamiens.

D’après Ngô Tuân Anh, vice-président du groupe BKAV, il s’agit d’une question d’actualité dans le monde entier.

Nguyên Huy Dung, directeur adjoint du Département de la sécurité des informations du ministère de l’Information et de la Communication, prévoit pour sa part que dans le cyberespace, les risques en la matière sont éventuels. Bien que les mesures de protection soient modernes et strictes, la sécurité informatique ne peut jamais être assurée de manière absolue. Les cyber-attaques de plusieurs organisations américaines et japonaises sont de bons exemples de ce principe.

"Les attaques de sites gouvernementaux ont pour objet de voler des informations, en particulier des secrets d’État, ou de détruire des organisations importantes sur le plan national", a indiqué Nguyên Huy Dung. Il s’agit d’attaques qui peuvent avoir des conséquences particulièrement grave sur le plan politique, économique, et même de la défense, pour un pays.

Selon un sondage en matière de cybersécurité auprès d’organisations et d’entreprises réalisé en 2015 par le Département de la sécurité des informations, 44 % des interrogés ont un cadre chargé de ces fonctions, et 48% possèdent une réglementation et des protocoles d’action en la matière.

Les équipes de secours informatiques ont un rôle important dans la protection du cyberespace national. Photo : Dinh Nhiêu/VNA/CVN

Nguyên Huy Dung leur a proposé d’investir davantage dans la sécurité informatique, d’organiser des formations et des entraînements, ainsi que de renforcer les contrôles.

Forte hausse des attaques

Ce premier semestre, 127.630 attaques informatiques ont été identifiées, selon la VNCERT - Vietnam Computer Emergency Response Team, l’Équipe de réponse informatique d’urgence du Vietnam.

Elles ont triplé par rapport à l’année précédente et se sont diversifiées dans leur nature : 8.758 relèvent de l’escroquerie, 77.160, de modification de l’interface d’un site, et 41.712, d’usage d’un logiciel malveillant.

Selon la VNCERT, la cyberguerre est actuellement une question épineuse et le Vietnam ne peut pas rester hors du jeu. Le centre collabore actuellement avec les organismes publics dans la création d’équipes de secours informatique.

Ces «teams», permanents, composées de professionnels aguerris, travailleront 24h/7 pour protéger le cyberespace national. L’incident de Vietnam Airlines de fin juillet est là pour nous souligner l’importance de l’enjeu...

Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Lai Châu séduit les touristes par ses festivités culturelles La province de Lai Châu (Nord-Ouest) abrite une bonne vingtaine d’ethnies. La beauté de ses vallées montagneuses, l’originalité de sa cuisine et la diversité de ses fêtes traditionnelles font de cette région l’une des plus originales du Vietnam.