06/02/2017 11:11
Rendez-vous dans la commune de Hai Tân, à 80 km à l’est de la capitale vietnamienne, où se trouve Cuong Xá, l’une des pagodes les plus anciennes du pays.
>>Réalisations impressionnantes de Hai Duong 20 ans après sa refondation
>>Hai Duong attire plus de 202 millions de dollars d'IDE en neuf mois
>>L’île des hérons à Hai Duong

La pagode Cuong Xá à Hai Duong (Nord), l’une des plus anciennes du pays.
Photo : VOV

S’étendant sur un monticule, sur un espace de 7.000 m², la pagode Cuong Xá comprend un sanctuaire principal de cinq pièces, un abside de trois pièces et deux maisons de cinq pièces de chaque côté, dont l’une est destinée au culte des Saintes Mères, l’autre aux fondateurs de la pagode.

En avril 2016, un nouveau sanctuaire dédié aux trois entités du bouddhisme (Bouddha, la loi bouddhique et le clergé bouddhique) a été inauguré dans l’enceinte de Cuong Xá. Le bâtiment est conçu entièrement en pierre et soutenu par un système de 18 colonnes géantes en lim, une espèce de bois précieuse connue pour sa durabilité.

Le vénérable Thich Thanh Cuong, bonze gérant de la pagode, précise : "Dans ce sanctuaire, le panthéon comprend plusieurs rangs. Au deuxième rang, par exemple, se trouve une statue de Kuan Yin, la Déesse de la miséricorde. Au troisième rang, il y a une statue de Shakyamuni en pierre blanche de 6,6 tonnes. L’ensemble de neuf dragons liés à la naissance du Bouddha est au quatrième rang alors que les sept maîtres guérisseurs se trouvent au cinquième rang".

Cuong Xá doit son charme à 3.000 pièces en pierre qui la constituent. Chacune, gravée d’un svastika - l’emblème du Bouddha, pèse 80 kilos avec une dimension conforme : 40 cm de long, 30 cm de large et 35 cm d’épaisseur. À savoir que Cuong Xá a été inscrite aux Records du Vietnam en tant que pagode ayant le plus de svastikas, signe de prospérité et d’éternité.

 
La pagode a fait l’objet de maintes campagnes de restauration d’envergure. La première a eu lieu au XVIIe siècle. Trois siècles plus tard, en 1946 plus précisément, la population locale a décidé de faire un don pour restaurer la pagode, sérieusement dévastée par la guerre à l’époque. Plus récemment, en 2009, on a élargi les alentours de la pagode à plus de 360 m².

Le vénérable Thich Thanh Cuong informe : "En 2009, lors des travaux de restauration, on a découvert les traces des premiers fondements de la pagode. Les archéologues et les historiens ont fait des recherches pour définir sa vraie chronologie. Ils ont affirmé que la pagode avait été érigée entre le Ier et le IIIe siècles de notre ère sous le nom de Quynh Khâu Tu, littéralement la pagode sur la monticule de jade".

L’emplacement de la pagode a été minutieusement sélectionné selon les critères du fengshui. Uông Thi Hoa, une touriste de Hanoï, est "fortement impressionnée par le charme authentique de cette pagode, surtout par le majestueux sanctuaire dédié aux trois entités du bouddhisme".

Cuong Xá accueille chaque année des milliers de pèlerins, dont les Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l'étranger), qui veulent retrouver un petit air de sérénité hors du rythme stressant de la vie moderne.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Quang Nam: Hôi An parmi les villes les plus attractives au monde Le magazine Travel and Leisure vient de publier un classement des 15 villes les plus attractives au monde comportant à la 8e place la vieille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).