08/10/2017 20:02
Cuba honore dimanche 8 octobre à Santa Clara la figure légendaire de sa révolution, le guérillero argentin Ernesto "Che" Guevara, tué il y a 50 ans dans le maquis bolivien.
>>Expo photo sur le dirigeant de la révolution cubaine Che Guevarra à Hanoï
>>Partager les expériences sur le développement socioéconomique avec Cuba

De jeunes Cubains jouent près du mausolée de Che Guevara Mausoleum, à Santa Clara à Cuba, le 29 septembre 2017. Photo : AFP/VNA/CVN


Célébrées pour la première fois en l'absence de Fidel Castro, décédé fin 2016, les cérémonies seront présidées par son frère et successeur Raul, dans la ville située à 300 km à l'est de la capitale cubaine, où sont enterrés les restes du commandant de la Révolution et ceux de ses compagnons d'armes.

Ernesto Guevara a été exécuté par un soldat bolivien à 39 ans le 9 octobre 1967, mais à Cuba le jour du "guérillero héroïque" est célébré chaque 8 octobre, jour de sa capture dans un obscur hameau andin.

Lundi 9 octobre, seront aussi organisées des commémorations en Bolivie en présence des enfants du "Che" et du président Evo Morales qui a accusé cette semaine la CIA d'avoir "persécuté, torturé et assassiné" le "Che" lors de ses 11 mois de guérilla en Bolivie.

Le corps du guérillero argentin, jeté dans une fosse en Bolivie, a été découvert et identifié il y a 20 ans avant de retourner en grande pompe à Cuba pour un hommage funèbre national.

Une 'appli' Che

Ces derniers jours, la presse cubaine a publié de nombreux articles et cahiers spéciaux à la gloire du "Che". A la radio et la télévision cubaine, des concerts symphoniques et des images d'archives lui ont aussi rendu hommage avec des fragments de discours de celui qui fut aussi ministre de l'Industrie du premier gouvernement révolutionnaire cubain.

Une application mobile baptisée "Siempre Che" ("Toujours Che", ndlr), et consacrée au mausolée de Santa Clara, doit aussi être présentée en marge des commémorations dans ce pays où l'accès à internet est l'un des plus limités au monde.

Ernesto "Che" Guevara est né le 14 juin 1928 à Rosario, au sein d'une famille de la bourgeoisie argentine. Médecin de formation, il parcourt très jeune à vélo et à moto l'Amérique latine où il prend conscience de la misère des plus démunis du continent, et plus particulièrement les communautés indigènes.

En 1955, il fait la rencontre de Fidel Castro en exil au Mexique et rejoint les rangs des révolutionnaires cubains dans la guérilla contre Batista. Dix ans plus tard, il s'éloignera de Cuba et des Castro pour mener de nouveaux combats.

"D'autres terres du monde réclament la contribution de mes modestes efforts", écrira-t-il en 1965 à Fidel Castro en prenant congé pour porter l'insurrection en Afrique notamment. Cette lettre se terminait par une phrase devenue célèbre: "Hasta la victoria, siempre" ("Jusqu'à la victoire, toujours!").

S'ensuivirent des mois de "disparition" alors qu'il était au Congo à tenter - sans succès - d'y imposer la révolution armée, avant d'engager en Bolivie sa dernière guérilla.

Son image et ses portraits sont omniprésents à Cuba, et plus particulièrement le plus célèbre d'entre eux montrant le jeune guérillero argentin, les yeux farouches, portant béret, blouson et cheveux longs.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Les circuits touristiques sur l’île de Ly Son Ly Son, surnommée "l’île des fées", est prisée par les touristes vietnamiens et étrangers pour ses panoramas naturels exceptionnels et ses nombreux vestiges historiques et culturels.