23/12/2018 20:00
L'Assemblée nationale cubaine a adopté à l'unanimité samedi soir 22 décembre le projet de nouvelle Constitution du pays qui sera soumis à référendum populaire le 24 février prochain, ont rapporté des médias locaux.

>>Cuba: l'internet mobile disponible à partir du 6 décembre
>>Cuba vers une nouvelle Constitution, après trois mois de débats
 

L'Assemblée nationale cubaine a adopté à l'unanimité le 22 décembre le projet de nouvelle Constitution du pays.
Photo: VNA/CVN


Réunis pour le deuxième jour consécutif, les 560 députés, dont Raul Castro, ex-président (2008-2018) et premier secrétaire du Parti communiste cubain (PCC), ont effectué quelques dernières retouches au texte avant de l'approuver lors d'une séance ordinaire de l'Assemblée nationale, ont ajouté les mêmes sources.

"Cette Constitution est une expression authentique du caractère démocratique et participatif de notre peuple, car elle est née de lui et recueille ses sentiments", a souligné le coordinateur de la commission de rédaction, le député Homero Acosta.

Le projet a été soumis à l'Assemblée nationale dans une version largement modifiée, après trois mois de débats populaires auxquels ont participé 8,9 millions de Cubains (sur 11 millions d'habitants).

La nouvelle Constitution veut faire évoluer l'économie cubaine, en reconnaissant le marché, la propriété privée et l'investissement étranger, sans renoncer au socialisme, le "socle" de l'État cubain.

Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, a expliqué, dans ce contexte, que "le communisme et le socialisme sont intimement liés à l'histoire de Cuba" et resteront "la référence pour l'État".

Le nouveau texte a réitéré donc la référence "communiste et socialiste" de l'État cubain. "Si son élimination créait des doutes et qu'on puisse penser que Cuba abandonne le communisme, eh bien voilà il sera maintenu et consacré comme fondement de la Nation", a tenu à souligner Homero Acosta, après que des voix ont suggéré la suppression de cette référence de la loi fondamentale du pays.

La nouvelle Constitution a introduit, dans le cadre des amendements adoptés, la notion du marché, la propriété privée et l'investissement étranger. Mais le principe de la souveraineté de l'État sur l'économie nationale reste de vigueur, a assuré le coordinateur de la commission de la rédaction.

APS/VNA/CVN

 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Phnom Penh propose à Bà Ria-Vung Tàu d'ouvrir une ligne de bus touristique Une délégation de la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu conduite par Nguyên Hông Linh, secrétaire du Comité du Parti et président du Conseil populaire provincial, a travaillé lundi matin 21 octobre à Phnom Penh avec Khuong Sreng, gouverneur de la municipalité de Phnom Penh.