03/06/2021 15:35
Le gouvernement cubain a donné le feu vert à l'existence de petites et moyennes entreprises sur l'île, une mesure attendue par le secteur privé, de plus en plus présent dans l'économie locale, a annoncé mercredi 2 juin le journal Granma.
>>Cuba autorise pour la première fois les éleveurs à vendre de la viande
>>Les Cubains affolés face à l'envolée des prix
>>À Cuba, deux monnaies qui n’en seront bientôt qu’une

Le Premier ministre cubain Manuel Marrero à la Havane, le 21 décembre 2019.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le principe d'autoriser la création de PME, dans tant le secteur public comme privé, a été validé par le Conseil des ministres mais doit encore faire l'objet d'une loi et ne concerne pour l'instant qu'un nombre réduit d'activités.

Cette mesure constitue un pas de plus après la récente ouverture de la majorité des activités économiques au secteur privé (hormis des domaines-clés comme la presse, la santé, l'enseignement), auparavant limité. 

Déjà 600.000 Cubains travaillent dans le privé - 13% de la population active -, dans cette île de 11,2 millions d'habitants, mais ces "cuentapropistas" (autoentrepreneurs) réclamaient une structure juridique leur permettant de créer des entreprises.

"Avec cette décision, nous approuvons la façon d'organiser les acteurs économiques, bien au-delà de la simple reconnaissance de certains d'entre eux", a souligné le président Miguel Diaz-Canel, cité par le journal.

Désormais, les autorités travailleront sur "les normes juridiques" de cette réforme.

Mais "l'expansion des activités" du secteur privé "ne conduit pas à un processus de privatisation (de l'économie), car il existe des limites à ne pas dépasser", a prévenu le Premier ministre Manuel Marrero.

Certaines activités ouvertes aux autoentrepreneurs ne le seront donc pas aux PME, comme "programmateur informatique, comptable, traducteur et interprète, vétérinaire, designers et certains types de cabinets de conseils", a-t-il précisé.

John Kavulich, président du Conseil économique cubano-américain, a salué la nouvelle, estimant qu'"en approuvant les PME, le gouvernement cubain élargit le potentiel d'engagement pour l'administration Biden", car il autorise "des individus et des entreprises aux États-Unis à faire de l'investissement direct et de prêts au secteur privé à Cuba".

Ces derniers mois, le gouvernement cubain a mis l'accélérateur sur les réformes pour moderniser l'économie, plongée dans sa pire crise en 30 ans en raison des sanctions américaines, de la pandémie de coronavirus.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.