30/06/2014 08:28
L’un des principaux objectifs de la Nouvelle ruralité reste le développement de la production, mais qui dit développement de la production dit amélioration des revenus. Tout de suite un exemple avec Cu M’gar, un district du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), rattaché à la province de Dak Lak : l’une de ces localités dans lesquelles l’union fait la force !

>>La nouvelle ruralité à Phu Xuyên
>>Le Vietnam apprécie le soutien de la BM dans la réduction de la pauvreté

À ce jour, la planification, qui est en principe la première étape du processus, est achevée dans les 15 communes du district de Cu M’gar. Trois d’entre elles sont d’ailleurs des communes pilotes de la province.

La campagne de Nouvelle ruralité permet l’amélioration des conditions de vie de la population du district de Cu M'gar, province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre).    Photo : Net/CVN


Pham Quang Muoi, chef du Service de l’agriculture du district, dit : «On a d’abord mis en place un comité de pilotage chargé de la Nouvelle ruralité au niveau du district. Les 15 communes et les 182 hameaux ont fait de même. Et dès le départ, l’accent a été mis sur la sensibilisation. Du coup, la population est vraiment partante !».

C’est essentiellement sur la caféiculture que compte Cu M’gar pour atteindre les objectifs de la Nouvelle ruralité. Il est prévu d’augmenter les investissements dans ce secteur. Pour l’instant, le district compte 15.380 hectares de caféiers pour 9.400 foyers caféicoles ayant reçu une certification de qualité. Environ 3.800 caféiculteurs de Cu M’gar ont suivi des ateliers de formation technique.

Tout cela dans un seul but : gagner en rentabilité, comme nous l’explique Y Te, un caféiculteur de la commune de Quang Tiên : «Grâce à cet atelier de formation, je sais ce que +la caféiculture durable+ veut dire ! Ça m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses : sur les aléas du changement climatique, mais aussi sur les problèmes liés à l’irrigation... Il va falloir que j’en parle autour de moi...».

Du café, donc, mais pas seulement... Cu M’gar mise également sur le poivre, sur le durian et sur l’élevage, porcin et bovin, en l’occurrence. Pham Quang Muoi, dit encore: «Prenons l’exemple de la commune de Quang Tiên, qui a atteint les normes en matière de restructuration agricole. Les différents modèles de production sont synergiques, le réseau de distribution est efficace, les produits se commercialisent bien... Et tout ça, cela se traduit par une nette amélioration du niveau de vie».

Quang Tiên est la seule commune du district à satisfaire à 17 des 19 critères de la Nouvelle ruralité. Cinq autres communes répondent à d'entre 9 et 15, et 7, d'entre 5 et 8. Grâce aux efforts communale, le district est désormais doté d’une voirie vicinale. Des centaines de personnes ont en effet cédé du terrain ou donné du temps et de l’argent pour construire des routes bétonnées. Y Sui, un habitant de Quang Tiên partage : «La Nouvelle ruralité nous apporte beaucoup, à nous tous, habitants de la commune. Cette route, par exemple, c’est à nous qu’elle est d'abord utile. Aujourd’hui, c’en est fini des chemins boueux, il n’y a plus que des routes goudronnées. Quant à la valeur de nos biens immobiliers, elle a considérablement augmenté».

Eh oui ! Grâce aux contributions de ses habitants, Cu M’gar possède désormais un réseau de routes bétonnées de plus de 171 kilomètres. Et comme si cela devait agir comme un élément déclencheur, son développement est à l’image de sa population : dynamique !

VOV/VNA


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.