22/09/2019 08:57
L’année 2019 marque le 10e anniversaire de la reconnaissance par l’UNESCO de Cù Lao Chàm comme Réserve mondiale de biosphère. Après une décennie de préservation et de développement, elle est devenue une destination touristique de choix.
>>Un patrimoine doit être "un musée vivant"
>>Le Chùa Câu, un lieu emblématique de Hôi An
>>Hôi An et My Son : 20 ans au patrimoine mondial de l’UNESCO

Vue aérienne de Cù Lao Chàm, province de Quang Nam (Centre).
Photo : VNA/CVN

En 2019, le Conseil international du Programme sur l’homme et la biosphère de l’UNESCO a reconnu officiellement Cù Lao Chàm (îlots Chàm) - Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre), en tant que Réserve de biosphère mondiale. Selon ses estimations, ce lieu témoigne d’une harmonie rare entre la nature et l’être  humain.

S’étirant sur 15 km², cette réserve est non seulement un lieu de préservation de nombreuses espèces végétales et animales rares mais encore un site culturel lié au développement, jadis, de l’ancien port de Hôi An.

Une destination de charme

Situé à 15 km de la plage de Cua Dai et à 18 km de la vieille ville de Hôi An, Cù Lao Chàm est un archipel de huit îlots disposés en arc : Hon Lao, Hon Dia, Hon Mô, Hon Khô Me, Hon Khô Con, Hon La, Hon Tai et Hon Ông. Sa beauté naturelle  avec ses forêts et ses plages de sable fin, et l’accueil chaleureux de ses habitants, en font une destination de charme pour les touristes.

En termes d’administration, Cù Lao Chàm fait partie de la commune insulaire de Tân Hiêp, ville de Hôi An. Ses habitants vivent essentiellement de la pêche et des services touristiques. Des scientifiques estiment que Cù Lao Chàm - Hôi An dispose de valeurs originales, caractéristiques et uniques parmi les neuf Réserves de biosphère mondiale au Vietnam. Elle se divise en trois régions : zone  noyau (Réserve marine de Cù Lao Chàm), zone tampon (estuaire de la rivière Thu Bôn) et zone périphérique (vieille ville de Hôi An). 

Les îlots Chàm ont un taux de couverture forestière de 70%. Leurs écosystèmes maritimes sont variés et de qualité. L’étendu des récifs coralliens a augmenté, atteignant 135 ha avec 300 espèces recensées.

Une recherche menée par la Réserve marine de Cù Lao Chàm en coopération avec le Centre Green Viet s’est focalisée sur la forêt naturelle, qui est  protégée intégralement. Elle s’étend  sur plus de 1.500 ha avec 500 espèces végétales recensées dont des essences ligneuses précieuses telles go biên (Sindora maritima), kiên kiên (Hopea pierrei), lim xet (Peltophorum tonkinensi)..., 228   plantes médicinales telles que vomiquier (Strychnos nux-vomica), son huyêt (Melanorrhoea laccifera), ngu gia bi (Cortex acanthopanacis)… ainsi que de  nombreuses espèces d’orchidées qui fleurissent toute l’année Environ 128 espèces de vertébrés ont été recensées pour l’instant, dont  29 de mammifères,
52 d’oiseaux, à quoi s’ajoutent 97 de mollusques et  277 de coraux, dont 2 figurent dans le Livre Rouge des animaux du Vietnam : salangane et macaque crabier (singe à long queue).

En outre, Cù Lao Chàm est reconnue comme un site culturel et historique majeur avec des vestiges et  ouvrages architecturaux datant des cultures de Sa Huynh, du Champa et du Dai Viêt.

Vers un développement durable

Un village de pêcheurs à Cù Lao Chàm.
Photo : VNA/CVN

Depuis la fondation de la Réserve marine de Cù Lao Chàm, le comité de gestion n’a cessé de faire des efforts pour mener des recherches, élaborer  programmes et projets afin de protéger ou restaurer les écosystèmes. Selon sa directrice Trân Thi Hông Thuy, un des succès les plus importants est le changement dans les habitudes des habitants locaux. Dans la zone noyau, au lieu d’exploiter à outrance, les habitants locaux participent à la protection des forêts. De plus, la coopération internationale a été renforcée. Grâce aux aides d’organismes de niveaux central et provincial, Hôi An a élaboré des politiques pertinentes de conservation de la Réserve. 

Cet archipel paradisiaque affirme de plus en plus sa position dans le cœur des visiteurs vietnamiens et étrangers. Si en 2009, elle n’accueillait que 15.000 visiteurs, ils ont été 232.000 en 2014 et 415.000 en 2018, soit trente fois plus en l’espace de seulement dix ans !
 
À l’occasion du 10e anniversaire de la reconnaissance par l’UNESCO de Cù Lao Chàm entant que Réserve de biosphère mondiale, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a envoyé une lettre de félicitation dans laquelle le chef du gouvernement fait les louanges des grands efforts  des autorités et habitants locaux dans la préservation, la promotion des ressources naturelles, contribuant au développement socio-économique de la localité.

Il a exprimé le souhait de voir les autorités et les habitants locaux valoriser davantage les résultats obtenus pour que la Réserve  demeure une preuve vivante de l’harmonie possible entre la nature et l’être humain, et  que la campagne "Réduction de la consommation de sacs plastiques", où Cù Lao Chàm fait figure d’exemple, puisse être étendue à tout le pays.
 
Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Côn Dao parmi les plus belles destinations pour les voyages hivernaux Le magazine prestigieux Vogue Paris a nommé l'île de Côn Dao dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud) parmi les neuf plus belles îles secrètes que les voyageurs devraient visiter cet hiver.