07/07/2017 10:22
Les pluies d’une ampleur sans précédent ont provoqué des crues gigantesques jeudi 6 juillet dans le Sud-Ouest du Japon, où au moins six personnes ont péri et 20 sont portées disparues.
>>Crues massives dans le Sud du Japon : deux morts et 20 disparus

Une rue d’Asakura au Japon, ravagée par des crues gigantesques, le 6 juillet
Photo : AFP/VNA/CVN

Les cours d’eau en furie ont emporté des routes et maisons et détruit des écoles. Des milliers de soldats et sauveteurs ont bataillé toute la journée de jeudi 6 juillet pour parvenir jusqu’aux personnes bloquées par les torrents ou menacées par des glissements de terrain, selon le gouvernement.

"Nous nous trouvons dans une situation très grave", a déclaré le vice-Premier ministre, Taro Aso, en mettant en garde contre de nouveaux glissements de terrain.

Les provinces de Fukuoka et Oita, sur Kyushu, la plus méridionale des quatre îles principales de l’archipel nippon, à quelque 900 km de Tokyo, ont reçu 540 mm de pluie en 24 heures par endroits. Ces précipitations sont une fois et demie ce qui y est habituellement constaté au mois de juillet, en pleine saison des pluies, et elles ont de plus trouvé un sol déjà gorgé d’eau par le passage d’un typhon en début de semaine.

Des pluies abondantes devraient continuer de s’abattre sur la région dans la nuit et sur la journée de vendredi 7 juillet, selon l’Agence japonaise de météorologie.

Un pont détruit par des inondations à Asakura, au Japon, le 6 juillet. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Les autorités ont néanmoins pu dans la journée de jeudi 6 juillet lever les avertissements dits "spéciaux" de fortes précipitations tout en maintenant des niveaux d’alerte plus faibles.

Selon Kyodo, quatre personnes sont mortes dans la ville d’Asakura dans la préfecture de Fukuoka et deux autres à Hita, dans la préfecture d’Oita.

"Une vingtaine de personnes sont portées disparues", a annoncé le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, précisant que quelque 7.800 policiers, sauveteurs et soldats avaient été déployés dans les zones affectées.

« Accroche-toi ! »

Parmi les disparus, un enfant a été vu emporté par une rivière en crue et on était sans nouvelles d’un couple dont la maison a été balayée par les flots.

Une Japonaise devant sa maison inondée à Asakura, dans le Sud-Ouest du Japon, le 6 juillet.  Photo : AFP/VNA/CVN

Des images de la télévision montraient des cours d’eaux gonflés de grosses vagues envahissant des zones résidentielles, saccageant les routes et inondant les terres agricoles.

Ryoichi Nishioka, qui cultive des fleurs à Asakura, a tenté en vain de sauver ses plantations de la montée des eaux. "J’ai essayé de les couvrir mais n’y suis pas parvenu", a-t-il raconté. "Puis les tourbillons d’eau ont inondé la zone et emporté les serres".

M. Nishioka, 67 ans, a aussi raconté comment il avait pendant une partie de la nuit soutenu le moral d’un homme accroché à un poteau pour échapper au déferlement d’eau boueuse. "Il n’y avait plus d’électricité alors je l’ai éclairé depuis l’étage avec une lampe torche et lui ai crié des encouragements pendant trois heures de 21h00 à minuit". "Je lui disais +Accroche-toi ! Accroche-toi !". Il a été finalement secouru, s’est félicité M. Nishioka.

Un vieil homme du quartier de Haki à Asakura a vu ses meubles flotter çà et là dans sa maison inondée. "Je les ai évités et suis sorti, poussé par le courant", a-t-il raconté à la NHK.

Ailleurs, un pont ferroviaire a été détruit par la rivière Kagetsu en crue, interrompant la circulation des trains, a indiqué un porte-parole de la compagnie de chemin de fer.

De nombreuses autres lignes de la région ont connu des retards ou ont cessé de fonctionner en raison des fortes pluies, tandis que les établissements scolaires étaient fermés, selon les responsables locaux et les médias.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Coopération Vietnam - Hongrie dans le tourisme Un séminaire autour du développement touristique entre le Vietnam et la Hongrie a été organisé le 25 octobre au siège du ministère hongrois des Affaires étrangères et des Relations économiques extérieures, à Budapest.