21/10/2020 16:33
À la nouvelle des pertes humaines et matérielles causées par les crues dans le Centre du Vietnam, le Centre de coordination de l'ASEAN pour l'assistance humanitaire sur la gestion des catastrophes a décidé d'envoyer des marchandises d'assistance aux provinces de Thua Thiên-Huê et Quang Tri.

>>Crues : Message de la mission diplomatique américaine au Vietnam
>>Les inondations font 124 morts et disparus dans le Centre
 

Tout est sous l'eau.
Photo : VNA/CVN


Le Centre de coordination de l'ASEAN pour l'assistance humanitaire sur la gestion des catastrophes (ASEAN Coordinating Centre for Humanitarian Assistance on disaster management - AHA) a décidé d'envoyer des marchandises d'assistance aux  provinces de Thua Thiên-Huê et Quang Tri. Il s’agit de 500 kits de réparation pour la maison et 650 sets d’ustensiles de cuisine pour chaque localité.

Ces marchandises d'aide ont été transférées de l'entrepôt de l'ASEAN en Malaisie et seront livrées au terminal de fret de l'aéroport de Dà Nang mercredi 21 octobre. Les autorités locales s’efforceront de les acheminer au plus vite aux populations sinistrées.

Les pluies diluviennes suite aux typhons Linfa et Nangka, les 6e et 7e typhons frappant le Vietnam cette année, ont provoqué de fortes inondations sur les rivières de la région Centre.


À 17h00 mardi 20 octobre, les crues et inondations du 6 au 20 octobre ont fait 133 morts et disparus, dont 106 morts.

Près de 400 ha de rizières et 7.000 ha de cultures maraîchères ont été inondés. Plus de 685.000 volailles sont morts ou ont été emportés par les eaux. Plus de 163.000 m de routes nationales et près de 162.000 m de routes locales dans les provinces de Nghê An, Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri ont été inondés ou détériorés.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.