23/12/2019 09:12
La présidente croate sortante, Kolinda Grabar-Kitarovic et l'ancien Premier ministre et candidat du Parti social-démocrate (SDP), Zoran Milanovic, s’affronteront le 5 janvier prochain au deuxième tour des élections présidentielles, selon des résultats officiels portant sur le dépouillement des suffrages de près de 94% des bureaux de vote.
>>Le nouveau gouvernement conservateur croate investi par le parlement
>>La Croatie vote, en pleine crise économique et migratoire


Un électeur vote à Zagreb le 22 décembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les résultats publiés dimanche 22 décembre par la Commission électorale croate, Zoran Milanovic a obtenu 29,53% des voix exprimés lors de ce scrutin dont le taux de participation a atteint 38,8%, devançant Kolinda Grabar-Kitarovic qui a recueilli 26,94% des votes et le candidat indépendant et chanteur populaire Miroslav Skoro avec 24,38% des voix.

La commission électorale a, par ailleurs, souligné que ce scrutin a vu le vote de 1,343 million de citoyens, un nombre supérieur de 103.000 électeurs lors du scrutin présidentiel de 2014.

La Commission électorale a, en outre, noté que le scrutin s’est déroulé normalement hormis quelques irrégularités enregistrées notamment le retard d’ouverture de certains bureaux de vote et des violations du silence électoral.

Environ 3,8 millions d’électeurs, dont environ 170.000 vivant à l’étranger, étaient appelés aux urnes afin de choisir le président du pays entre onze candidats issus de la droite, de la gauche, des conservateurs et des indépendants.

Selon la Constitution croate, le président est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois, et l'élection se déroule au scrutin direct au plus tard 30 jours avant la fin du mandat du président sortant.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Quand les évènements façonnent l’image de la destination L’Année nationale du tourisme 2019 s’est déroulée à Nha Trang, une station  balnéaire rattachée à la province de Khanh Hoà, au Centre, les manifestations organisées ont permis de rajeunir l’image de la destination et de renforcer sa visibilité.