16/07/2021 19:13
Le Premier ministre désigné au Liban, Saad Hariri, a annoncé jeudi 15 juillet renoncer à former un gouvernement près de neuf mois après sa nomination et au moment où le pays est confronté à la pire crise socio-économique de son histoire.
>>Au Liban en proie aux pénuries, les prix des carburants augmentent de 30%
>>Liban : la crise économique parmi les pires au monde depuis 1850

Des soldats libanais tirent des balles en caoutchouc pour disperser des manifestants à Beyrouth, le 15 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

Washington a jugé "décevant" ce renoncement. L'abandon de M. Hariri "est une nouvelle déception pour le peuple libanais", a estimé le secrétaire d'État américain Antony Blinken.

"La classe politique libanaise a gaspillé les 9 derniers mois", a déploré le chef de la diplomatie américaine, qui appelle les dirigeants du pays du Cèdre à "mettre leurs différends de côté sans tarder".

Des heurts ont éclaté dans la soirée entre les forces de sécurité et des dizaines de manifestants qui se sont rassemblés dans la foulée de l'annonce de M. Hariri.

Ce dernier a indiqué à la presse avoir rencontré jeudi 15 juillet le président Michel Aoun, qui réclamait des amendements à la liste du gouvernement auxquels il s'opposait.

"Il est clair que la position (de Michel Aoun) n'a pas changé", a-t-il déclaré. "Je lui ai proposé plus de temps pour réfléchir et il a dit +Nous ne pourrons pas nous mettre d'accord+. C'est pourquoi je me suis excusé de ne pas pouvoir former le gouvernement."

La présidence a répondu dans un communiqué que M. Hariri "n'était prêt à discuter d'aucun amendement". "Quel est l'intérêt d'un jour supplémentaire si la porte des discussions est close?"

Michel Aoun doit désormais entamer des consultations pour choisir un chef de gouvernement. Les partis commenceront ensuite leurs traditionnels marchandages, souvent interminables, pour former un gouvernement dans ce pays mis en coupes réglées par les barons des diverses communautés.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Une reprise progressive des flux touristiques en vue Malgré un contexte mondial toujours en proie à la pandémie de COVID-19, la reprise du tourisme est aujourd’hui mise à l’agenda des États. Le Vietnam et les pays de l’ASEAN ont discuté ensemble d’une stratégie conjointe de réouverture.