19/05/2022 21:36
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a déclaré mercredi 18 mai que le conflit russo-ukrainien avait entraîné des pénuries alimentaires et une forte hausse des prix, exhortant la communauté internationale à prendre des mesures rapides et bien coordonnées pour faire face à la crise alimentaire.
>>Burkina : plus de deux millions de personnes menacées par la crise alimentaire
>>Plus de 2,8 millions de personnes en situation de crise alimentaire
>>Des millions de personnes face à une grave crise alimentaire 

La directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva.
Photo : AFP/VNA/CVN
Le conflit a créé "une crise venant s'ajouter à la crise" dans le monde entier, alors que les pays sont confrontés à des pénuries alimentaires ainsi qu'à une forte hausse des prix des denrées, de l'énergie et des engrais, a-t-elle déploré dans un communiqué.

"Avec l'inflation atteignant les niveaux les plus élevés observés depuis des décennies, les ménages vulnérables des pays à revenu faible et intermédiaire sont les plus exposés au risque d'insécurité alimentaire aiguë", a-t-elle poursuivi, ajoutant que la faim déclenche souvent des troubles sociaux et de la violence. Elle a fait cette déclaration alors que le FMI et plusieurs autres institutions financières internationales ont publié un plan d'action conjoint pour s'attaquer à la sécurité alimentaire.

À la suite d'une réunion d'institutions financières internationales et de dirigeants mondiaux convoquée par le département américain du Trésor le 19 avril, sous le thème de "Lutter contre l'insécurité alimentaire : les défis et l'appel à l'action", le FMI, la Banque africaine de développement (BAD), la Banque asiatique de développement (BAD), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), la Banque interaméricaine de développement (BID), la Banque mondiale et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont travaillé ensemble pour élaborer un plan d'action commun en matière de sécurité alimentaire.

Selon le plan récemment publié, les institutions financières internationales poursuivront des actions pour intensifier et étendre leur travail à travers six objectifs prioritaires : soutenir les personnes vulnérables, promouvoir le libre-échange, atténuer les pénuries d'engrais, soutenir la production alimentaire, investir dans une agriculture résiliente au changement climatique pour l'avenir, et coordonner ces politiques pour un impact maximal.

Mme Georgieva a noté que le FMI mettra également à profit son nouveau Fonds pour la résilience et la durabilité, qui fournira un financement abordable à plus long terme aux pays confrontés à des défis structurels, et intensifiera ses efforts avec la Banque mondiale ainsi que d'autres partenaires pour soutenir les restructurations de la dette si nécessaire.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Des montgolfières pour animer le Festival de Huê Le "Festival de montgolfières - Ancienne citadelle de Huê vue du ciel" attire depuis quatre ans nombre de touristes et locaux. Cette année à l’occasion de la Semaine du Festival de Huê 2022, elle durera jusqu’au 30 juin.