20/10/2018 00:44
Deux jours après le massacre qui a fait 20 morts dans un lycée de Kertch, en Crimée, la ville rendait vendredi 19 octobre un dernier hommage aux victimes du "Columbine russe", la pire tuerie en milieu scolaire de l'histoire du pays.
>>Le bilan de l'attaque contre un lycée en Crimée s'élève à 20 morts
>>Crimée: au moins 19 morts dans une tuerie dans un lycée technique

Des gens déposent des fleurs à Kertch lors d'une cérémonie d'hommages à la tuerie du lycée polytechnique, le 18 octobre. Photo: AFP/VNA/CVN

Une cérémonie d'adieu, en présence des principales autorités de la péninsule annexée par la Russie en 2014 a débuté dans la matinée sur la place Lénine, dans le centre de Kertch: des tables recouvertes d'une nappe rouge ont été installées en face de la statue du dirigeant soviétique, avec sur chacune d'elle la photographie d'une victime. Le dirigeant de la Crimée, Sergueï Aksionov, a déposé des roses rouges devant chaque cercueil, aux côtés d'une centaine d'élèves du lycée, dont une jeune fille blessée en fauteuil roulant. "L'histoire récente de la Crimée sera divisée en deux: avant et après le 17 octobre 2018", a déclaré M. Aksionov.

Dans la ville, qui vit au ralenti depuis la tragédie, un important dispositif de sécurité a été mis en place et toutes les artères du centre-ville sont fermées à la circulation. De nombreux habitants convergeaient, fleurs à la main, vers la place où des couronnes mortuaires en hommage aux 20 victimes ont été déposées. La cérémonie se poursuivra par une procession vers le nouveau cimetière de cette ville de 150.000 habitants située à l'extrémité orientale de la Crimée, où s'achève le pont récemment construit par Moscou pour relier la Russie à son nouveau territoire.

Des sauveteurs évacuent un blessé de la tuerie au lycée polytechnique de Kertch, en Crimée, le 17 octobre. Photo: AFP/VNA/CVN

Près de 48 heures après le massacre, le bilan fourni par les autorités est de 20 morts et plus de 40 blessées, dont certains sont toujours dans un "état très grave". Six blessés ont été transférées à Moscou et sont en soins intensifs pour des blessures causées par une bombe, a annoncé le maire de la capitale russe, Sergueï Sobianine. Le profil du tueur, Vladislav Rosliakov, commence de son côté à apparaître: des proches ont dressé dans les médias le portrait d'un jeune homme de 18 ans "passionné d'armes", voulant se venger de ses camarades et de ses professeurs.

Son ex-petite amie, interrogée par la chaîne de télévision RT, a expliqué sous couvert d'anonymat qu'il ne faisait plus "confiance aux gens depuis que des personnes dans sa classe avaient commencé à l'humilier parce qu'il n'était pas comme les autres". Le jeune homme, qui s'est suicidé dans la bibliothèque du lycée, avait méthodiquement préparé son crime. Selon les enquêteurs, il était armé d'un fusil et avait apporté avec lui deux bombes artisanales, dont une qu'il a fait exploser, et de nombreuses munitions.

Des photos diffusées sur internet le montrent portant une tenue similaire à celle d'Eric Harris, l'un des deux auteurs du massacre de Columbine, qui avait fait 13 morts aux États-Unis en 1999, tandis que les premières images du collège montrent un établissement dévasté, où les dégâts ressemblent à ceux commis dans une zone de guerre.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Séjours à prix cassés dans des palaces 5 étoiles de Saigontourist Deux des meilleurs hôtels 5 étoiles du groupe Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville proposent des promotions très attrayantes jusqu’à la fin de l’année.