01/08/2021 17:41
Les exportations vietnamiennes de crevettes au premier semestre de l'année ont atteint plus de 1,7 milliard d'USD et ciblent 4 milliards cette année.
>>Crevetticulture : de bonnes recettes en dépit de la pandémie de COVID-19
>>Le Vietnam devient le 4e fournisseur de crevettes surgelées en Russie
>>Les exportations de crevettes augmentent malgré la crise sanitaire

Dans une usine de transformation des crevettes pour l'exportation.

Avec une croissance à deux chiffres sur de nombreux marchés principaux, les exportations nationales de crevettes au cours des six premiers mois de l'année ont atteint plus de 1,7 milliard d'USD. Les entreprises de transformation accélèrent l'exécution des commandes à l'exportation. La  filière cible 4 milliards d'USD de chiffre d'affaires à l'exportation.

C’est l’objectif fixé lors de la conférence virtuelle tenue récemment sur les solutions pour le développement de la filière crevette 2021 et la mise en œuvre de la décision N°339 du gouvernement sur l’approbation de la Stratégie de développement des produits aquatiques du Vietnam en 2030 et à l’horizon 2045.

Les exportations de crevettes en juin ont atteint environ 402 millions d'USD (15%), portant le total au premier semestre à 1,7 milliard d'USD (13%).

Selon Lê Hang, directrice adjointe du Centre de formation et de promotion commerciale de 
l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP.PRO), les exportations vietnamiennes de crevettes vers les principaux marchés que sont Allemagne, États-Unis, Japon et République de Corée ont connu une bonne croissance mensuelle, respectivement de 60%, 45-46%, 17% et 10%.

À l'exception des États-Unis et de la Chine, la crevette vietnamienne arrive en tête dans la plupart des marchés avec un chiffre d'affaires supérieur à celui de ses concurrentes venues d'autres pays.

Aux États-Unis, le plus grand marché à l'importation de crevettes (représentant 30% des importations mondiales de crevettes et 22% des exportations vietnamiennes de crevettes), les crevettes vietnamiennes sont derrière l'Inde, l'Indonésie et l'Équateur, représentant environ 8,5% des parts du marché.

En tant qu'article d'exportation ayant une croissance élevée, la crevette vietnamienne domine le marché de nombreux pays. Actuellement, le CPTPP (
Partenariat transpacifique global et progressiste) est toujours le premier bloc de marché à l'exportation pour les entreprises vietnamiennes de crevettes. Ces exportations vers les États-Unis et l'UE se portent bien et stables. Ces deux marchés ont augmenté les importations de crevettes à pattes blanches surgelées en provenance du Vietnam.

Transformation de crevettes cuites à la vapeur destinées à l'exportation dans la société Thông Thuân, province de Ninh Thuân (Centre).
Photo : VNA/CVN

Une bonne prévention des épidémies 

De janvier à juin, dans la structure des exportations de crevettes, celles à pattes blanches cuite à la vapeur et transformée représentaient près de 47% de la valeur des crevettes exportées vers les États-Unis avec un prix moyen de 10,15 à 11,5 USD/kg. Actuellement, le Vietnam est l'un des quatre plus grands fournisseurs de crevettes sur le marché américain, où les produits vietnamiens à base de crevettes sont assez compétitifs.

En 2020, le tableau des importations européennes de crevettes n'était pas très positif. Cependant, depuis le début de cette année, la demande de ce produits, en particulier de crevettes à pattes blanches, de nombreux pays européens a de nouveau augmenté. La valeur des exportations de crevettes vers l'UE a bondi de 24% en un an.

En général, au cours des six premiers mois de l'année, la filière a retrouvé des couleurs grâce à une bonne prévention des épidémies et à un taux de croissance élevé.

Sur cette base, les aquaculteurs se sentent en sécurité pour poursuivre la crevetticulture. Ainsi, les entreprises de transformation auront plus de matières pour répondre aux commandes. Cette année, la filière devrait atteindre le cap des 4 milliards d'USD de chiffre d'affaires à l'exportation.

 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.