19/02/2021 23:05
Les États-Unis ont décidé de ne pas imposer de taxe antidumping sur les produits à base de crevettes exportés de la Minh Phu Seafood Corporation. Le ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce estime qu'il s'agit d'une décision objective et juste.
>>Les États-Unis lèvent l’ordonnance de droit antidumping sur les crevettes du groupe Minh Phu
>>Les secteurs d’exportation de pointe exploitent les accords de libre-échange
>>Une crevetticulture en plein essor dans le delta du Mékong

Les entreprises vietnamiennes de transformation et d'exportation de crevettes devraient atteindre le chiffre d'affaires des exportations en 2020 de 3,85 milliards d'USD.
Photo : VNA/CVN


Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, il s'agit d'une décision qui tient pleinement compte des informations et des efforts de la Minh Phu Seafood Corporation et des parties concernées, contribuant à créer un environnement concurrentiel sain entre les producteurs de crevettes américains et les exportateurs étrangers.

Sur la base d’une plainte de Ad Hoc Shrimp Trade Enforcement Committee (AHSTEC) (représentant des producteurs américains de crevettes), une enquête a été ouverte le 9 octobre 2019 par le U.S. Customs and Border Protection (CPB - Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis) pour déterminer si la Minh Phu Seafood Corporation avait éludé les droits antidumping sur des crevettes en provenance d’Inde.

Le 11 février 2021, le CBP a rendu une décision sur le manque de preuves. Sur cette base, il examinera et ajustera la mesure émise le 13 octobre 2020 pour ne pas appliquer de droits antidumping sur les produits à base de crevettes exportés par la Minh Phu Seafood Corporation.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre