03/08/2021 18:27
L'industrie auxiliaire est un des secteurs prioritaires de développement de l'État qui bénéficie de privilèges en termes d'investissements, a affirmé le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai.
>>Le Vietnam devrait développer davantage son industrie manufacturière
>>Des entreprises vietnamiennes et japonaises promeuvent le transfert de technologies
>>Deux expositions sur l’industrie auxiliaire bientôt à Hanoï

Selon  le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai, le gouvernement a promulgué de nombreuses politiques de développement de l’industrie auxiliaire telles que le Décret N°111 du gouvernement daté du 3 novembre 2015 relatif au développement de l’industrie auxiliaire ; et la Résolution No115 du gouvernement datée du 6 août 2020 sur les solutions favorisant l’essor de ce secteur.

De nombreuses entreprises vietnamiennes de fabrication de composants ont une bonne capacité. Photo : VNA/CVN

Le ministère de l'Industrie et du Commerce accélère également la mise en œuvre de programmes et projets de coopération internationale dans le domaine de l’industrie auxiliaire afin d'élargir les marchés et d'élever le niveau des entreprises vietnamiennes dans ce secteur.

Le vice-ministre Dô Thang Hai a cité des projets de coopération avec Samsung dans le cadre du programme de développement des fournisseurs ; programme de formation des consultants vietnamiens dans le domaine de la production et de l'amélioration de la qualité ; programme de consultation en amélioration des affaires des entreprises…

Ces assistances ont aidé les entreprises de l’industrie auxiliaire à améliorer la productivité et la qualité des produits, contribuant à répondre à la demande de production domestique.

Actuellement, de nombreuses entreprises vietnamiennes de fabrication de composants ont une bonne capacité dans un certain nombre de domaines tels que fabrication de moules de toutes sortes ; composants pour vélos et motos ; composants mécaniques standards ; câble électrique ; composants plastiques - caoutchouc technique, etc.

Ces produits ont déjà répondu à la demande domestique et sont exportés vers de nombreux pays dans le monde.

Les entreprises nationales de l'industrie auxiliaire appliquent également activement des normes et outils de gestion modernes à la production.

En conséquence, le taux de localisation de certaines industries au Vietnam s'est amélioré.

Plus précisément, pour l'industrie de l'électronique domestique, ce taux est de 30 à 35 % de la demande de composants ; l'électronique pour l'automobile et motos représente environ 40 % - principalement pour la production de motos.

Avec la production et l'assemblage automobile, ce taux atteint 55 % chez certains modèles de voitures.

Le Vietnam n'a pas encore d'entreprises leaders dans les chaînes de production régionales et internationales qui jouent un rôle de premier plan dans le développement de l'industrie auxiliaire.  Photo : VNA/CVN

En général, les politiques favorisant le développement de l'industrie auxiliaire ont été ajustées pour s'adapter aux conditions et aux exigences de développement du pays dans la nouvelle conjoncture avec de nombreuses solutions radicales.

Selon le vice-ministre Dô Thang Hai, malgré des progrès, les produits de l'industrie auxiliaire nationaux ne sont que des composants et des détails simples, avec un contenu technologique moyen et faible, occupant une petite valeur dans la structure de valeur totale du produit.

Le Vietnam n'a pas encore d'entreprises leaders dans les chaînes de production régionales et internationales qui jouent un rôle de premier plan dans le développement de l'industrie auxiliaire.

En plus, le Vietnam n'a quasiment pas de produits industriels clés pour concurrencer les produits importés et manque de matières premières.

En outre, l’investissement et le soutien de l'État à l’industrie manufacturière prioritaire et à l’industrie auxiliaire sont encore modestes et peu efficaces.

De plus, la promulgation des politiques liées au développement de l'industrie auxiliaire reste encore lente et n’est pas encore homogène ni cohérente, sans compter que la gestion étatique de ce secteur reste encore à désirer.

De même, l’industrie auxiliaire n’est pas encore identifiée dans les statistiques nationales et il n'y a pas de normes nationales pour ce secteur.

Selon le vice-ministre Dô Thang Hai, pour résoudre ces problèmes, dans les temps à venir, le ministère de l'Industrie et du Commerce continuera de se coordonner avec les ministères, les branches, les localités et les organisations concernés pour accélérer activement le processus de perfectionnement des mécanismes et politiques liées à l’industrie auxiliaire afin de créer un cadre juridique complet pour promouvoir fortement son essor.

Enfin, le ministère de l'Industrie et du Commerce continuera également de renforcer la coopération internationale, en profitant de l’assistance des organisations internationales et d'autres pays pour améliorer la qualité des ressources humaines, de transférer des technologies, d'améliorer la compétitivité des entreprises nationales de l'industrie auxiliaire, de créer des opportunités de connexion et d'échanges commerciaux entre entreprises d'autres pays, de promouvoir le processus de participation à la chaîne de production mondiale.
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Hanoï, haut lieu culturel et historique (suite) Dans la stratégie de développement du tourisme du Vietnam, Hanoï joue une position importante. Centre politique, universitaire et culturel national, la capitale regorge de sites historiques et touristiques.