10/01/2020 17:36

La France est prête à apporter son expertise technique dans l'enquête sur le crash du Boeing ukrainien près de Téhéran si les autorités iraniennes en font la demande, a déclaré vendredi 10 janvier le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian. "La France est disponible pour contribuer à l'expertise nécessaire", a déclaré Le Drian sur la radio RTL, précisant qu'elle n'avait pas "pour l'instant" été sollicitée par les autorités iraniennes. Le Drian s'est refusé à tirer des conclusions sur les origines du crash alors que le Canada, d'où étaient originaires nombre des passagers, affirme qu'il a sans doute été abattu par un missile iranien, probablement par erreur. "Avant de prendre position, il faut une clarté totale sur ce qui s'est passé et pour cela il y a des enquêtes internationales qui doivent être mises en œuvre", a-t-il dit. "Il faut, avant les spéculations, établir la vérité dans les conditons de transparence les plus totales, solliciter les autorités iraniennes pour qu'elles le fassent", a-t-il indiqué. La crash a entraîné la mort de 176 personnes, majoritairement des Iraniens et des Canadiens. Jeudi 9 janvier, une cinquantaine d'experts ukrainiens sont arrivés à Téhéran pour participer à l'enquête et notamment au décryptage des boîtes noires de l'appareil.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.