27/07/2022 12:09
Le deuxième rappel de vaccination contre le COVID-19 a été étendu mardi 26 juillet à tous les soignants, pompiers, aides à domicile et autres salariés de la santé et du médico-social, sur la base du volontariat, selon une note du ministère de la Santé.
>>COVID-19 : le système de soins "va tenir", assure Delfraissy
>>France : faute de médecins, des retraités renfilent la blouse

Le deuxième rappel de vaccination contre le COVID-19 est ouvert à tous les soignants, pompiers, aides à domicile et autres salariés de la santé et du médico-social, sur la base du volontariat. Photo : AFP/VNA/CVN

"Tous les professionnels de santé, quel que soit leur âge ou leur état de santé", peuvent désormais recevoir leur quatrième dose de vaccin anti-COVID, indique la Direction générale de la santé (DGS) dans un message "DGS-Urgent" adressé à l'ensemble des soignants.

Cette décision s'applique également aux "salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, aux aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, aux professionnels du transport sanitaire, ainsi qu'aux pompiers", sans critère d'âge, d'état de santé ni de "mode d'exercice".

Possible "six mois après le premier rappel", ou trois mois après une éventuelle infection survenue entre temps, "ce deuxième rappel est ouvert aux professionnels qui le souhaitent" et "ne rentre pas dans le champ de l'obligation vaccinale", précise la DGS, alors que la troisième dose est requise depuis le 30 janvier pour ces mêmes métiers.

Le gouvernement a d'ailleurs maintenu vendredi 22 juillet son refus de réintégrer les personnels suspendus pour non respect de cette obligation, après plusieurs avis défavorables des autorités sanitaires. Il a en revanche élargi à plusieurs reprises la campagne vaccinale pour la quatrième dose: d'abord réservée aux plus de 60 ans et aux immunodéprimés, elle est également ouverte depuis la semaine dernière à tous les adultes "à risque de forme grave de COVID", aux femmes enceintes et à tous ceux "vivant dans l'entourage" de ces différents publics.

Soit 17 millions de personnes "éligibles", sans compter les soignants, pour un peu plus de 4,8 millions d'injections selon le décompte du ministère, arrêté à dimanche 24 juillet.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Saigontourist, principal artisan du Le président du Conseil des membres de Saigontourist, Pham Huy Binh, a demandé à ses cadres et employés de tout mettre en œuvre pour relancer l’industrie touristique et développer l’économie nationale.