24/07/2020 19:00
Dà Nang a enregistré vendredi 24 juillet un cas suspect de COVID-19, un homme de 57 ans, qui n'a séjourné que dans cette ville du Centre, selon le ministère de la Santé.
>>Le Vietnam passe 99 jours consécutifs sans nouvelles infections communautaires
>>COVID-19 : quatre nouveaux cas importés, le bilan passe à 412

L'hôpital C de Dà Nang (Centre).
Photo : VNA/CVN

Selon le ministère de la Santé, le Service de la santé de Dà Nang a rapporté qu'au cours du mois dernier, cet homme, résidant dans le district de Liên Chiêu, n'a séjourné qu'à Dà Nang, est rarement sorti de son quartier résidentiel et n'a rencontré que ses voisins.

Montrant de la fièvre, de la toux et des expectorations, il s'est rendu à l'hôpital C de la ville le 20 juillet au matin et a été classé comme cas suspect de COVID-19.

Peu de temps après avoir été informé de ce cas, le ministère de la Santé a ordonné au Service de la santé de Dà Nang de demander au Centre de contrôle des maladies de la ville et à l'hôpital C de prélever ses échantillons pour les tester. Le premier test de dépistage, utilisant la méthode RT-PCR jeudi 23 juillet, a indiqué que cet homme était positif au SARS-CoV-2. Un autre test effectué plus tard le même jour a également montré le même résultat.

Ses échantillons ont ensuite été envoyés à l'Institut Pasteur de la ville de Nha Trang et à l'Institut national d'hygiène et d'épidémiologie à Hanoï pour des tests de confirmation.

Le Service municipal de la santé a également immédiatement prélevé des échantillons à tester sur des personnes ayant des contacts étroits avec le cas suspect à l'hôpital C et à l'hôpital de Dà Nang, ainsi que des membres de sa famille. Les 102 échantillons de ces personnes ont été testés négatifs au SARS-CoV-2.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.