04/03/2022 23:15
Selon le directeur du Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, du 14 au 22 février, le nombre de nouveaux cas positifs au coronavirus chez les enfants a triplé par rapport à la semaine précédente (du 7 au 13 février). En particulier, ce chiffre est en augmentation dans toutes les écoles de la mégapole du Sud depuis quelques semaines.
>>COVID-19 : le total s'établit à plus de 4 millions de cas confirmés
>>Hô Chi Minh-Ville forme à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans
>>Tous les élèves de Hô Chi Minh-Ville devront retourner à l'école au plus tard le 14 février

Contrôle de la température corporelle à l'entrée d'une école maternelle à Hô Chi Minh-Ville.

Lors d'une récente réunion d'information périodique du Comité de pilotage municipal pour la lutte contre le COVID-19 et la relance économique de Hô Chi Minh-Ville, Tang Chi Thuong, directeur du Service municipal de la santé, a signalé : "Entre le 14 et le 22 février, le nombre d'enfants infectés par le COVID a triplé par rapport à la semaine précédente".

Concrètement, la ville a enregistré 7.505 cas dans les écoles, dont 706 enseignants et 6.799 élèves (394 enfants préscolaires, 2.786 élèves en primaire, 1.875 au collège et 1.744 au lycée).

Apprentissage hybride

Trinh Duy Trong, représentant du Service de l'éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré : "La prévention et le contrôle de l'épidémie lors de l'enseignement en présentiel est difficile car le nombre d'enfants atteints du COVID-19 est en augmentation. Cependant, ces cours se déroulent toujours normalement selon la direction des autorités politiques et sanitaires de la ville".

Selon M. Trong, les établissements scolaires adoptent le modèle d'apprentissage hybride qui résulte d'une combinaison de séquences de formation en ligne (e-learning) et de formation en présentiel, car il y a des enfants malades du COVID-19 qui doivent être isolés médicalement mais qui ont besoin de maintenir leur apprentissage.

Dang Duy Phuoc, directeur de l'École primaire Nguyên Dinh Chiêu, dans l'arrondissement de Binh Thanh, a précisé : "En deux semaines d'enseignement, on a recensé de nombreux cas positifs aussi bien à l'école qu'à la maison. Cependant, nos activités scolaires sont toujours stables grâce au modèle d’apprentissage hybride".

Lors des tests de dépistage la semaine dernière, l'École primaire Nguyên Dinh Chiêu a simultanément  recensé 20 cas positifs au COVID-19 dispersés dans 17 salles. Par conséquent, toutes ces classes ont été redirigées vers l'apprentissage en ligne.

Pareillement, Bùi Duy Phuong, directeur de l'École primaire Lê Ngoc Hân, du 1er arrondissement, a informé que son établissement en avait détecté plus de 80 cas en deux semaines d'enseignement en présentiel.

Cependant, l'École primaire Ngô Quyên, dans l'arrondissement de Binh Tân, a enregistré seulement huit cas positifs parmi ses 4.300 élèves ces deux dernières semaines. Actuellement, ces huit enfants sont mis en isolement chez eux, tandis que les autres élèves fréquentent l'école normalement.

Pour leur part, les écoles maternelles ont des classes dédoublées, de sorte que le nombre d'infections y soit mieux contrôlé.

Les élèves masqués dans une classe primaire à Hô Chi Minh-Ville.

Carte blanche

Dans ce contexte épidémique, le secteur de la santé de la ville propose au Comité populaire municipal d'envisager d'arrêter l'apprentissage en classe si le nombre d'enfants atteints du COVID-19 présentant des symptômes graves dépasserait les 100 cas par jour.

"Ce plan a été convenu par le Service municipal de l'éducation et de la formation et celui de la santé. Au cas où la ville compterait chaque jour plus de 100 élèves infectés par le COVID-19, présentant des symptômes sévères, nécessitant une intervention médicale, les deux services projettent d'arrêter les cours en présentiel. Actuellement, la ville continue de les maintenir à condition que chaque école renforce les mesures de précaution contre la maladie, ajuste avec souplesse les plans de prévention et d'enseignement pertinents", a déclaré Hô Tân Minh, chef du bureau du Service municipal de l'éducation et de la formation.

De plus, le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville laisse carte blanche aux écoles, arrondissements et districts dans la prise d'initiatives appropriées pour décider des formules pédagogiques appropriées à la situation réelle.

Actuellement, bien que le nombre d'enfants contractant le coronavirus au sein de la communauté augmente, la plupart d'entre eux sont des cas bénins. Sur les 100 enfants hospitalisés dans les trois hôpitaux pour enfants de la ville (dont 15 cas transférés d'autres provinces), 89% présentent des symptômes modérés ou légers.

À l'Hôpital pédiatrique N°2, le docteur Dô Châu Viêt, chef du Service de réanimation, a informé que sur 52 enfants traités, seuls trois cas nécessitaient une assistance respiratoire. Les autres sont surveillés et reçoivent des médicaments pour traiter les symptômes.

À l'Hôpital pédiatrique N°1, sur plus de 30 enfants malades, seuls 5 ont besoin d'une assistance respiratoire pour traiter des conditions médicales préexistantes. 

Protocole assoupli

Les autorités sanitaires municipales viennent d'annoncer un assouplissement du protocole sanitaire face à l'épidémie de COVID dans les établissements scolaires.

Concernant les F1 (personnes ayant été en contact avec celles testées positives, appelées F0), la durée de l'isolement est raccourcie à sept jours pour les enfants non vaccinés et à cinq jours pour les enfants vaccinés. 

"En somme, la probabilité d'infection chez les enfants qu’ils soient à l'école ou à la maison n'est pas bien différente. Le plus important maintenant est de savoir comment traiter les F0 et F1 et de faire en sorte que l'apprentissage se fasse en continu, sans interruption", a conclu un responsable de la ville.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.