27/02/2020 22:40
>>Singapour : 4,6 milliards d'USD destinés à lutter contre le COVID-19
>>COVID-19 : Singapour et Thaïlande renforcent des mesures 

Un Chinois infecté par la maladie respiratoire aiguë causée par le coronavirus SARS-CoV-2 et sa femme seront poursuivis en justice à Singapour pour avoir menti aux autorités sanitaires qui cherchaient à vérifier s'ils avaient transmis la maladie à d'autres. Hu Jun, originaire de la ville chinoise de Wuhan, est arrivé à Singapour samedi 22 janvier et a été testé positif au SARS-CoV-2. Ce patient de 38 ans est guéri et est sorti de l'hôpital. Les autorités singapouriennes ont également émis une ordonnance de mise en quarantaine pour son épouse chinoise, résidente à Singapour. Le ministère de la Santé de Singapour a déclaré que le couple avait donné de fausses informations sur leurs déplacements et le lieu où ils se trouvaient à des responsables enquêtant pour savoir s'ils auraient pu transmettre la maladie à d'autres. Ils ont été inculpés en raison du risque potentiellement grave que leurs actions menacent à la santé publique, a ajouté le ministère singapourien. S’il est condamné, le couple pourra encourir une amende jusqu'à 7.150 USD et six mois de prison. Dans un autre cas, les responsables singapouriens de l'immigration ont déclaré le 26 février qu'ils avaient retiré le statut de résident permanent d'un étranger non identifié car il avait violé un ordre de rester chez lui en auto-quarantaine après un récent voyage en Chine.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.