14/07/2021 17:46
Le 13 juillet, avec 47.899 nouveaux cas, l'Indonésie a dépassé l'Inde et est devenue le premier pays au monde en matière de nombre de contaminations quotidiennes, un nouvel épicentre du virus.
>>COVID-19 : l'Indonésie appelle à l'aide, submergée par la flambée du variant Delta
>>COVID-19 : l'Indonésie impose des restrictions d'urgence

Un malade du COVID-19 dans un hôpital à Jakarta,en Indonésie, le 9 juillet.
Photo : XinhuaVNA/VCN

L'Indonésie a vu son nombre quotidien de cas franchir les 40.000 pendant deux jours consécutifs - dont un record de 47.899 établi mardi 13 juillet - contre moins de 10.000 il y a un mois.

En termes de nombre de nouveaux décès par jour, l’Indonésie est classée au deuxième rang mondial, juste après le Brésil, avec 864 décès supplémentaires.

À ce jour, ce pays d’Asie du Sud-Est a recensé 2.615.529 cas (15e rang mondial), dont 68.219 décès (16e).

Le nombre de cas de COVID-19 en Indonésie n'a cessé d'augmenter au cours des dernières semaines, qui pourrait résulter de la fête de l'Aïd al-Fitr en mai et de l'émergence de nouveaux variants, dont le Delta.

En Thaïlande, 9.317 nouveaux cas et 87 décès supplémentaires ont été recensés le 14 juillet, portant le total à 363.029 cas, dont 2.934 décès. Le gouvernement thaïlandais a approuvé un paquet financier de 42 milliards de bahts (près de 1,3 milliard d'USD) en faveur des habitants et entreprises impactés par la pandémie.

Les Philippines, elles, ont décidé de prolonger l'interdiction d'entrée pour les personnes en provenance d'Inde, du Pakistan, du Sri Lanka, du Bangladesh, du Népal, d'Oman et des Émirats arabes unis (EAU) jusqu'au 31 juillet.

VNA/VCN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrirait ses portes aux touristes internationaux Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a proposé un programme pilote d’accueil des visiteurs internationaux munis de passeports vaccinaux à Phu Quôc, province méridionale de Kiên Giang à partir d’octobre prochain, ce pour une durée de six mois.