13/03/2020 17:02
Vo Thi Khanh Trang, responsable de recherche et conseil au sein du groupe Savills de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que d’une manière générale, l’immobilier commercial à Hô Chi Minh-Ville en 2019 a connu de bonnes performances avec un taux d'occupation atteignant 96%, soit le plus élevé de ces cinq dernières années. Les loyers moyens ont eu tendance à diminuer.

>>Bac Liêu : poursuite des soutiens aux entreprises de produits aquatiques
 

L’immobilier commercial rencontre  de nombreuses difficultés en raison de l'épidémie de Covid-19.


Cette tendance a été principalement remarquée à travers l'augmentation continue de l'offre de détail dans les zones en dehors du centre-ville avec des loyers bas et compétitifs". Dans le centre-ville, les loyers moyens ont eu tendance à augmenter de 11% par rapport à 2018. Les projets en dehors du centre-ville ont connu une croissance des loyers inférieurs à seulement 3% par rapport à 2018 et le loyer moyen équivalait à 35% du loyer moyen dans le centre-ville avec une offre 10 fois plus importante qu’en  zone centrale.

Au premier trimestre 2020, l'offre du marché continuera d'augmenter dans les zones en dehors du centre-ville. En raison de l’épidémie de coronavirus, les projets de vente au détail modernes ne connaîtront pas de hausse des loyers. Dans le même temps, les investisseurs se mobiliseront pour aider les locataires à maintenir leurs activités commerciales.

Concrètement, la compagnie Vincom a annoncé un soutien sur les loyers. D'autres grands promoteurs surveillent également l’évolution du COVID-19 et envisagent de proposer des assistances. La compagnie Hung Thinh a également annoncé qu'elle mettrait en œuvre une politique d'incitation à la location d'espaces, avec des réductions d'environ 20 à 40% et une période de soutien flexible selon l'évolution de la pandémie.

Le marché le plus touché est le commerce de détail et de villégiature, suivi par l'immobilier de bureaux et industriel. Le marché du logement n'est pas à l'abri non plus. Le commerce de détail    pâti notamment de la hausse des achats en ligne. Mme Trang : "Les achats en ligne  ont un impact négatif sur les centres commerciaux ainsi que les petits commerces. Il y a  aussi des effets sur les changements technologiques dans nos modes de vie, de travail et de shopping. Les loyers varieront en fonction des conditions du marché. En général, les promoteurs et propriétaires devront envisager un soutien à court terme aux locataires".

Un récent sondage de Savills a révélé que les chiffres d’affaires de certains restaurants avaient chuté de 50% en février par rapport aux mois précédents. Les propriétaires devront redéfinir leurs orientations commerciales et rajuster leurs prix. Concernant les villas louées dans les célèbres "rues à restaurants" telles que  Phan Xich Long (arrondissement de Phu Nhuan), Hô Tung Mâu et Ngô Duc Kê (1er arrondissement),  il est difficile de trouver des locataires en ce moment. En cause les exigences locatives, par exemple une durée d’un contrat de location pouvant aller jusqu'à 10 ans.

Afin d'attirer les locataires, les propriétaires proposent des remises de 10% à 20% sur le loyer par rapport aux prix fixés fin 2019. D’autres peuvent monter jusqu’à 30 voire 50% sur des locations à court terme pour les commerces de proximité.

 

Texte et photo : Minh Thu/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.