14/09/2021 22:09
Le gouvernement britannique a annoncé mardi 14 septembre qu'une dose de rappel de vaccin contre le COVID-19 serait proposée dès la semaine prochaine aux plus de 50 ans et aux soignants, espérant éviter un nouveau confinement cet hiver. 
>>Coronavirus : le gouvernement britannique renonce au passeport vaccinal
>>Royaume-Uni : 32.253 nouveaux cas et 49 décès supplémentaires

Une personne âgée britannique reçoit une dose de vaccin contre le COVID-19, le 7 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN
 
Les personnes âgées de 16 à 49 ans souffrant de problèmes de santé les rendant particulièrement vulnérables au COVID-19 et les adultes en contact avec des personnes immunodéprimées sont également ciblées par le programme d'une dose de rappel de vaccin contre le COVID-19.

"Nous devons être vigilants car l'automne et l'hiver présentent des conditions favorables au COVID-19 et à d'autres virus saisonniers", a averti le ministre de la Santé Sajid Javid devant les députés à la Chambre des communes.

"Les enfants sont de retour à l'école, de plus en plus de gens retournent au travail, la météo changeante signifie qu'il y aura peut-être plus de gens qui passeront du temps à l'intérieur", a-t-il énuméré, mentionnant aussi la potentielle pression sur les services hospitaliers d'autres virus saisonniers comme la grippe.

Le programme de rappel de vaccin vise à éviter d'instaurer de nouveau des restrictions sociales et économiques strictes comme les trois confinements imposés au pays depuis mars 2020, selon le ministre.

Le gouvernement vient déjà de renoncer à imposer un passeport vaccinal pour l'entrée des discothèques, comme envisagé. En cas d'aggravation de la pandémie, le gouvernement se réserve cependant l'option de réintroduire certaines mesures telles que l'obligation du port du masque.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.