03/05/2020 17:44
Un hôpital de campagne aménagé dans Central Park pour traiter les malades du COVID-19 va fermer, a annoncé samedi 2 mai l'organisation qui s'en occupe, signe supplémentaire, après le départ d'un navire-hôpital militaire, que la pandémie ralentit à New York.
>>Au moins 63.000 morts dans le monde, Trump annonce "horrible" aux USA
>>Les hôpitaux de campagne fleurissent aux États-Unis, en attendant la vague

Les tentes d'un hôpital de campagne aménagé dans Central Park, le 31 mars à New York.
Photo : AFP/VNA/CVN

Samaritan's Purse, une organisation humanitaire évangélique, avait installé fin mars, au plus fort de la crise, une douzaine de tentes équipées de respirateurs artificiels sur une aire de jeu du célèbre parc new-yorkais, en face d'un hôpital.   

Elle a traité au total 191 personnes infectées par le nouveau coronavirus, mais arrêtera à partir de lundi 4 mai d'accueillir de nouveaux patients, a-t-elle fait savoir dans un communiqué, précisant qu'elle n'enlèverait ses tentes que dans deux semaines le temps de s'occuper de ceux s'y trouvant actuellement.

"Cela marque un tournant important dans l'épidémie de coronavirus à New York, car cela veut dire que le nombre de cas baisse suffisamment pour que le système de santé local puisse répondre aux besoins", écrit Samaritan's Purse. 

Cette annonce intervient deux jours après le départ du gigantesque navire-hôpital militaire USNS Comfort, arrivé le 30 mars dans le port de Manhattan dans le cadre d'une vaste opération visant à doubler le nombre de lits d'hôpital dans l'État de New York, épicentre américain de l'épidémie.

Mais le nombre d'hospitalisations s'est avéré nettement en-deçà des prévisions les plus pessimistes, et l'hôpital de campagne mis en place dans le centre de conférences new-yorkais Javits Center, avec une capacité de près de 3.000 lits, doit aussi fermer la semaine prochaine.  

Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a annoncé samedi 2 mai que 299 personnes y avaient succombé du COVID-19 au cours des dernières 24 heures, portant le bilan à près de 19.000 décès depuis le début de la pandémie. 

Des avions de chasse américains des patrouilles acrobatiques de la Marine, les Blue Angels, et de l'Armée de l'air, les Thunderbirds, ont par ailleurs survolé samedi 2 mai Baltimore (Maryland), Atlanta (Géorgie) et la capitale, Washington, pour rendre hommage aux soignants et secouristes.

Des manifestations étaient prévues au cours de la journée dans plusieurs villes des États-Unis, notamment dans le New Hampshire, le Kentucky et en Californie, pour demander un assouplissement des mesures de confinement.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.