18/03/2020 21:20
"Après la découverte de cinq nouveaux cas, Hô Chi Minh-Ville a appliqué de nombreux modèles de confinement afin de tranquilliser les habitants", a affirmé le 17 mars le Pr Nguyên Tân Binh, directeur du Service municipal de la santé.
>>COVID-19 : le ministère de la Santé confirme le 67e cas au Vietnam
>>COVID-19 : mise en service d’un 2e hôpital spécialisé à Hô Chi Minh-Ville
>>Barrières confinant des habitants en contact avec le 39e cas d'infection à Hanoï

Les passagers portent des masques dans un véhicule de transit à l’aéroport.

Ces derniers jours, Hô Chi Minh-Ville a enregistré cinq nouveaux cas de COVID-19 dans les 1er, 4e, 10e arrondissements ainsi que celui de Tân Binh. Sans compter un patient anglais hospitalisé.

Pour chaque cas, les agences en chargés de la question ont mis en place différents modèles d'isolement. Comme dans le bâtiment de Hoa Binh (10e arrondissement), où le patient numéro 48 a été placé en quarantaine. Les 8 appartements adjacents au sien sont concernés par la procédure de confinement. Les autorités ont aussi imposé le confinement aux maisons voisines.

Quant au cas contaminé ayant séjourné dans un hôtel, les autorités ont mis à l’isolement tous les autres clients.

Le Pr Nguyên Tân Binh a informé : "Nous nous coordonnons avec les agences locales afin de sensibiliser les habitants à la nécessité de quarantaine et, en même temps, leur fournir les nécessités quotidiennes. Heureusement, jusqu'à présent, les habitants comprennent et acceptent l'isolement sur place. On reconnaît qu'il faut multiplier certains modèles efficaces, et réviser les autres pour nous adapter à l'avenir".

Prochainement, en cas de risque d’infection très élevé à partir de malades européens, Nguyên Tân Binh a déclaré que le Service municipal de la santé continuera de contrôler étroitement les  frontières, et demandera un formulaire de déclaration médicale aux visiteurs internationaux et nationaux.

En outre, il faut mobiliser les familles ayant des proches revenus récemment de zones épidémiques pour s’occuper d’eux lors de la procédure de quarantaine et limiter les contacts.

Actuellement, la ville est prête à proposer 3.000 kits de test aux établissements sanitaires, et il y en aura 50.000 supplémentaires ces prochains mois.

Masques : les citoyens appliquent les consignes

Contrôle de température à l'entrée d'un service public.

Depuis le 16 mars, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a donné des instructions pour le port de masques de protection dans les lieux publics. À Hô Chi Minh Ville, dès les premiers jours, la plupart des gens ont suivi les consignes dans les supermarchés, à l’aéroport, dans les gares, dans les parkings ou les transports en commun.

En particulier, au Co.opmart de Nhiêu Lôc Thi Nghè (rue Truong Sa), tous les clients portent des masques, acceptent  de se faire prendre leur température corporelle par des employés et de se laver les mains avec du gel hydroalcoolique. Tout le personnel respecte bien toutes les règles d’hygiène, dont le port de gants.

Sur cette question, Dô Quôc Huy, directeur marketing de l’Union des coopératives commerciales de la ville (Saigon Co.op), a déclaré  qu’"on nettoie et désinfecte régulièrement les zones commerciales, équipements, plates-formes, poignées de porte, chariots avec des solutions désinfectantes dans les plus de 800 points de vente Co.opmart, Co.opXtra, Co.op Food et autres Sense city".

Passagers portant des masques dans la salle d’attente de l’aéroport.

Idem dans les supermarchés Aeon et Big C, où les  clients portent un masque et se lavent les mains avec du gel hydroalcoolique avant d'entrer.

L'Hôpital d'oto-rhino-laryngologie de la ville a mis en place du personnel chargé de vérifier le port des masques, de mesurer la température corporelle et d’aider à se laver des mains avant d'entrer dans l’établissement.

Nguyên Thi Ngoc Thuy, de l'arrondissement de Phú Nhuân, a confié ne pas vouloir sortir de chez elle. Cependant, quand elle est venue ici et qu’elle a vu que tout le monde portait un masque et que l’hôpital avait tout prévu, elle s’est sentie rassurée. Quant aux mototaxis Grab, la plupart portent des masques de protection.

Actuellement, presque toutes les compagnies et agences gouvernementales ont mis en œuvre des mesures pour le contrôle de la température corporelle et ont encouragé le plus grand nombre à utiliser du gel hydroalcoolique. Cependant, selon plusieurs témoignages, beaucoup de touristes étrangers ne portent toujours pas de masques. Cette question sera réglée par les autorités et les dirigeants chargés du tourisme urbain.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Son Doong fait partie des dix plus belles visites virtuelles du monde En cette période épidémique, il est possible d'admirer la célèbre grotte de Son Doong avec juste un téléphone ou un ordinateur. Le quotidien britannique Guardian vient de présenter les dix plus belles visites virtuelles du monde pendant les jours de confinement à cause du COVID-19, dont la grotte vietnamienne Son Doong.