18/03/2020 10:54
Le 17 mars, le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville a officiellement mis en service un hôpital de 300 lits dédié au coronavirus, dans le district de Cân Gio.
>>Prélever les échantillons des passagers pour les tests du COVID-19 à l’aéroport
>>Le ministère de la Santé annonce cinq nouveaux cas de COVID-19

Dans le 2e hôpital spécialisé pour le coronavirus à Hô Chi Minh-Ville, le 18 mars.
Photo : VNA/CVN

Il s'agit du deuxième établissement exclusivement réservé à la quarantaine et au traitement des patients de COVID-19, le premier implanté dans le district de Cu Chi. Dix chambres à pression négative sont réservées aux personnes positives au Sars-CoV-2.

Selon le directeur adjoint du Service municipal de la santé, Tang Chi Thuong, ce nouveau centre spécialisé pour le coronavirus réduira la charge de l'Hôpital des maladies tropicales si le nombre de cas de COVID-19 dans la ville augmente. Il a ajouté que cette création réduira aussi le risque d'infection croisée.

Le même jour, le ministère de la Santé a également autorisé l'Hôpital pédiatrique N°1 de Hô Chi Minh-Ville à effectuer des tests de dépistage du SARS-CoV-2, portant à trois le nombre d'établissements autorisés dans la mégapole du Sud.

Au 17 mars, le nombre de cas de COVID-19 au Vietnam était de 66, dont 16 guérisons.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.