31/07/2021 10:57
La campagne de vaccination contre le coronavirus à l'Hôpital franco-vietnamien (FV), approuvée par le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, a débuté le 29 juillet, avec les premières injections de Moderna pour 5.000 Français dans le Sud du Vietnam. Les vaccinations y ont lieu entre 08h00 et 17h00 tous les jours, en faveur d'environ 800 personnes chaque jour.

>>COVID-19 : campagne de vaccination de la communauté française au Sud
>>COVID-19 : l'hôpital FV vaccinera la communauté française dans le Sud
>>COVID-19 : l'hôpital FV fait don d'équipements et de machines
 

Vincent Floreani, consul général de France à Hô Chi Minh-Ville, était présent à l'Hôpital franco-vietnamien (FV) très tôt le 29 juillet.


Les rendez-vous sont organisés par petits groupes. À l'arrivée, les invités doivent remplir une déclaration médicale, puis sont examinés par une infirmière. Dans les salles d'attente, les futurs vaccinés reçoivent des instructions sur le vaccin, ses effets et les réactions possibles après l'injection, et consentent ainsi volontairement à l'injection. Toute personne ayant des inquiétudes peut consulter un médecin sur place pour obtenir des conseils et des éclaircissements. Trois infirmières sont assignées à chaque groupe suivant des procédures vaccinales efficaces.

Par ailleurs, l'hôpital FV est entièrement équipé du matériel d'urgence nécessaire pour traiter les cas de réactions graves après la vaccination.

Après l'injection, les vaccinés attendent environ 30 minutes avant de rentrer chez eux si tout est en règle. Avant de partir, chacun sera informé d'un horaire précis de rendez-vous pour la deuxième injection.

Après avoir reçu leurs deux injections, ils recevront un certificat de vaccination numérique par e-mail avec toutes les informations sur le type de vaccin, la date d'injection des deux doses. Ce certificat sera rédigé en anglais, français et vietnamien, avec un code QR pour éviter les contrefaçons, facilitant ainsi les déplacements vers d'autres pays.

Le Dr Jean-Marcel Guillon, directeur général de l'hôpital FV, a déclaré : "Cette campagne de vaccination est une grande opportunité pour nous. Le Service pharmaceutique de l'hôpital FV a été certifié pour le stockage et la conservation de 800.000 doses d'AstraZeneca, 200.000 doses de Moderna et 600.000 doses de Pfizer. Avec plus de 100 infirmières ayant des certificats de vaccination, nous pouvons organiser des injections pour 10.000 personnes en une journée à l'hôpital FV et aux points d'injection mobiles. Cela signifie que si nous travaillons sept jours sur sept, nous pourrons vacciner environ 250.000 personnes par mois".

 

Un citoyen français se fait vacciner à Hô Chi Minh-Ville.


Vincent Floreani, consul général de France à Hô Chi Minh-Ville, était présent au FV très tôt avec un groupe de collaborateurs du consulat général venus soutenir les citoyens français. Il a partagé : "Je suis très reconnaissant envers le gouvernement vietnamien qui nous soutient pour pouvoir mettre en œuvre un programme de vaccination pour la communauté française. Nous apprécions également l'organisation de l'hôpital FV, de l'enregistrement à la vaccination. Avec sa capacité organisationnelle, ses installations ainsi qu'un lien à long terme avec la communauté française, je confirme que le FV peut mener à bien des programmes de vaccination à grande échelle comme celui-ci".

Exprimant sa joie après avoir été vaccinée contre le COVID-19 à l'hôpital FV le matin du 29 juillet, Estelle Bolengiar et sa famille ont déclaré : "Je ne pensais pas que ma famille aurait une chance d’être vaccinée au Vietnam si vite. C'est vraiment un grand effort du consulat général de France. Réalisée à l'hôpital FV, cette campagne de vaccination est très bien organisée, rapide et sûre".

Selon les instructions du fabricant, l
es personnes ayant déjà reçu leur première dose recevront la seconde injection quatre semaines plus tard.
 

Texte et photos : Minh Thu/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.