23/07/2021 21:01
Le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement a demandé le 23 juillet aux Comités populaires des villes et provinces du ressort central de mettre en œuvre des mesures urgentes de protection de l'environnement, de traitement des déchets médicaux liés au COVID-19.

>>Masques contre le COVID-19, un nouveau risque pour l'environnement
>>Les déchets plastiques, dommage collatéral du coronavirus
>>La menace des déchets plastiques après le COVID-19 pour l’environnement !

Il est nécessaire de traiter les déchets médicaux dangereux pour garantir la sécurité et l'assainissement de l'environnement.
Photo : VNA/CVN

Face aux évolutions complexes de la pandémie de COVID-19, le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement a envoyé le 23 juillet un document aux Comités populaires des provinces et des villes du ressort central, leur demandant de mettre en œuvre des mesures urgentes de protection de l'environnement, de traitement des déchets médicaux liés au COVID-19, notamment dans les localités appliquant la directive N°16 du gouvernement sur la distanciation sociale.

Le ministère a demandé aux Comités populaires des villes et provinces d'ordonner aux agences et unités locales de contacter activement les établissements qui sont capables de traiter des déchets médicaux dangereux pour garantir la sécurité et l'assainissement de l'environnement.

Pour les localités qui sont incapables de traiter les déchets médicaux générés par la pandémie de COVID-19, les Comités populaires provinciaux doivent contacter de manière proactive avec d'autres localités dotées d'équipements en la  matière.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.