27/02/2020 21:49
Les États-Unis et la République de Corée ont reporté jeudi 27 février des exercices militaires en raison de l’épidémie de coronavirus dans ce pays d’Asie qui a enregistré 334 nouveaux cas, portant le total des personnes contaminées à 1.595.
>>Les discussions entre Washington et Pyongyang dans l’impasse
>>La République démocratique populaire de Corée tire un missile balistique

Désinfection sur un marché de Séoul, le 24 février. Photo : AFP/VNA/CVN

La  République de Corée est le foyer de contagion le plus important hors de Chine continentale où le coronavirus est apparu en décembre.

La décision a été prise après que Séoul a déclaré son plus haut niveau d’alerte "grave" sur le virus, a déclaré jeudi 27 février le Commandement des forces conjointes dans un communiqué, ajoutant que les manoeuvres en  République de Corée avaient été reportées "jusqu’à nouvel ordre".

Les États-Unis disposent de 28.500 militaires en  République de Corée pour protéger ce pays d’Extrême-Orient face à son voisin du Nord qui possède l’arme nucléaire. Nombre de soldats sont stationnées à Camp Humphreys à Pyeongtaek, le plus grand complexe militaire américain hors des États-Unis.

Les deux pays ont déjà largement réduit leurs exercices militaires pour faciliter les négociations sur le programme nucléaire de la RPDC - qui condamne ces manoeuvres considérées par Pyongyang comme un prélude à une invasion.

Un exercice de coordination des commandements entre les États-Unis et la République de Corée avait été prévu au printemps. Le nombre de nouveaux cas de coronavirus annoncé jeudi -334- est le plus élevé jamais rapporté par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (KCDC). Le nombre de personnes décédées reste cependant à douze.

"Le gouvernement est désolé d’inquiéter la population avec cette augmentation rapide du nombre de cas", a affirmé à la presse Kim Gang-lip, vice-ministre de la Santé.

Le nombre de contaminations devrait encore augmenter, les autorités ayant commencé à contrôler l’état de santé des plus de 210.000 membres d’une secte d’inspiration chrétienne accusée d’être à l’origine de plus de la moitié des cas enregistrés dans le pays.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.