21/02/2020 17:33
Les derniers passagers bloqués dans le paquebot MS Westerdam pendant près d’une semaine au Cambodge ont quitté mercredi 20 février le bateau de croisière après avoir été testés négatif au coronavirus.
>>COVID-19 : tous les croisiéristes du MS Westerdam ont quitté le Cambodge
>>Plus de 1.800 morts en Chine, des Américains rapatriés en quarantaine

Le paquebot MS Westerdam au port cambodgien de Sihanoukville.
Photo : VNA/CVN

Le MS Westerdam, avec à bord de 1.455 passagers, a accosté le 13 février dans le port cambodgien de Sihanoukville après s'être vu refuser une escale par cinq pays par peur de l'épidémie de COVID-19. Une Américaine présente à bord a été testée positive à ce virus en Malaisie.

Les 233 passagers restants du MS Westerdam ont débarqué et seront transférés à Phnom Penh en bus.

Les 747 membres d’équipage qui doivent encore être testés quitteront le Cambodge le 22 février pour Manille, aux Philippines, a annoncé le ministre cambodgien des Transports publics, Sun Chan Thol.

En Indonésie, une quarantaine de membres d'équipage étrangers à bord d'un navire qui devait transporter de l'huile de palme de Pasangkayu, dans l'ouest de Sulawesi, ont été mis en quarantaine à l'intérieur du navire au large des côtes de la province par crainte du nouveau coronavirus.

Le chef du port de Tanjung Bakau à Pasangkayu, Agung, a déclaré que la procédure de quarantaine avait débuté mardi 18 février.

Le navire reçoit depuis l'ordre de maintenir sa position à au moins un kilomètre du port en attendant l'arrivée d'une équipe médicale venue pour détecter tout symptôme de COVID-19, a-t-il dit.

Le navire étranger n'est autorisé à s'amarrer au port de Tanjung Bakau qu'après la fin de la quarantaine et une fois que les membres d'équipage sont déclarés indemnes du virus mortel.

Tous les navires étrangers ne sont pas autorisés à s'amarrer immédiatement dans le port avant d'avoir été déclarés indemnes du coronavirus. Même si un navire est en effet considéré comme indemne du virus, aucun de ses membres d'équipage n'est autorisé à débarquer, a déclaré Agung.

En Thaïlande, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré lors d’une réunion le 20 février que le gouvernement thaïlandais élaborait des mesures de précaution pour faire face à une propagation de COVID-19 au stade 3 – le pire dans le pays.

La Thaïlande est actuellement au stade 2, ce qui signifie qu'elle est capable de maîtriser le virus de la propagation. Bien que les responsables aient fait du bon travail, le Premier ministre a déclaré qu'il souhaitait que le pays soit pleinement préparé à faire face à une situation qui empire.

Au 20 février, la Thaïlande a confirmé 35 cas de contamination du COVID-19 dont 17 sont sortis de l’hôpital.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !